rmc

"Le plastique va se fragmenter en micro-particules qui se fragmentent encore en nano-particules. La nano-particule c'est 30 000 fois plus petit qu'un cheveux, elle n'a pas de frontière, elle passe partout"

"Le plastique va se fragmenter en micro-particules qui se fragmentent encore en nano-particules. La nano-particule c'est 30 000 fois plus petit qu'un cheveux, elle n'a pas de frontière, elle passe partout"

Mise en ligne le 08/06/2018

Sur le même sujet