rmc

"Lorsqu’il y avait un problème avec le prêtre, on ne disait rien et il était changé de diocèse."

Bon nombre d’enfants sont maltraités et se murent dans le silence. Pour Thibault Lanxade, c’est une situation "inquiétante qui n’a pas suffisamment progressé." L’ancien vice-président du Medef raconte un souvenir d’enfance : "J’étais en école catholique. Lorsque le prêtre avait un problème avec un enfant, personne ne disait rien et il était changé de diocèse."

Mise en ligne le 17/09/2018

Sur le même sujet