rmc

Louis Aliot (FN): "En septembre, quand les premières lois vont arriver, tout le monde ira dans la rue pour contester"

Alors que La République en marche est en tête des intentions de vote pour le second tour des élections législatives, Louis Aliot, vice-président du Front national, estime qu'il y a des risques à ce que le parti d'Emmanuel Macron possède une majorité présidentielle trop importante. Il estime aussi que "de toute façon cela finira dans les rues en septembre".

Mise en ligne le 15/06/2017

Sur le même sujet