rmc

" Non ! " Anasse Kazib, en manifestant, n’est pas complice des violences !

L’acte 18 des Gilets jaunes a été marqué par d’importantes violences à Paris. David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de la police nationale, était l’invité du Grand Oral des GG. Pour lui, c’est clair : les personnes présentes sur les Champs-Élysées étaient en grande majorité des casseurs. Anasse Kazib, présent à la mobilisation, déplore qu’on l’assimile aux casseurs : "Moi, je suis père de famille. Je suis quelqu’un qui travaille, qui vit correctement, qui essaye d’avoir des opinions politiques, de militer et qui essayent de défendre la nouvelle génération."

Mise en ligne le 18/03/2019

Sur le même sujet