rmc

"Nos gouvernants sont nuls face au terrorisme !"

C’est la cinquième prolongation de l’état d’urgence depuis son entrée en vigueur au lendemain des attentats du 13 novembre 2015. Les députés ont voté lundi soir en commission l’extension demandée par le gouvernement jusqu’au 15 juillet. Cette nouvelle initiative a vivement divisé le plateau. Les GG Marie-Anne Soubré et Charles Consigny ont considéré que ces mesures exceptionnelles "empiétaient sur les libertés individuelles" des français. L’avocate blâme les gouvernants français, qu’elle juge comme « nuls » face au terrorisme.

Mise en ligne le 13/12/2016

Sur le même sujet