rmc

"Nous sommes vus comme des personnes hors la loi dans ces quartiers, ce qui est vraiment déplorable... Nous ne vivons pas avec l'argent des dealers, il n'y a que 2 ou 3% de la population qui fait ça..."

"Nous sommes vus comme des personnes hors la loi dans ces quartiers, ce qui est vraiment déplorable... Nous ne vivons pas avec l'argent des dealers, il n'y a que 2 ou 3% de la population qui fait ça..."

Mise en ligne le 23/05/2018

Sur le même sujet