rmc

Professeurs : "Nous ne connaissons pas les heures supplémentaires"

Les ATSEM (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) lancent un appel commun dans toute la France. Ils demandent une meilleure reconnaissance de leur profession et une revalorisation de leur salaire. En plus de leurs tâches traditionnelles (ménage, cantine, encadrement sanitaire et social des enfants, surveillance...), les 51.000 Atsem titulaires de la fonction publique, à 99% des femmes, prennent de plus en plus part à l'encadrement des activités pédagogiques et éducatives comme l'encadrement d'ateliers, l'animation mais aussi l'accompagnement d'enfants en situation de handicap. Sylvain Grandserre, notre GG instit’, en a profité pour nous raconter son quotidien de professeur de primaire. Selon lui, "le système scolaire français repose en partie sur le bénévolat des professeurs car nous ne connaissons pas les heures supplémentaires" a-t-il précisé, avant de rappeler que "diplômé d’un Master 2 (Bac+5), tu démarres à 1600 euros"

Mise en ligne le 13/02/2017

Sur le même sujet