rmc

"Quand, par malheur, on a émis un doute ou une opposition dans la presse sur un sujet, on est dans la cours de recréation, on est sanctionné le lendemain matin"

"Quand, par malheur, on a émis un doute ou une opposition dans la presse sur un sujet, on est dans la cours de recréation, on est sanctionné le lendemain matin"

Mise en ligne le 04/07/2018

Sur le même sujet