rmc

Radicalisation: "Il faut que la France soit plus belliqueuse et que la peur change de camp" Didier Giraud

Larossi Abballa, l’homme qui a abattu le couple de policier dans les Yvelines hier soir à Magnanville était connu pour des faits de radicalisation. Si depuis plusieurs mois, les services de police et les installations pénitentiaires multiplient les opérations de dé-radicalisation, pour Didier Giraud, c’est inefficace « Au lieu d’être belliqueuse, je pense qu’il faut que la France le soit plus. Il faut que la peur change de camp. » Il en appelle à la répression et à une fermeté exemplaire. Selon lui, le problème vient également de notre société, qu’il juge « laxiste ». Un manque d'autorité de la Police, accentué par les dérapages dans les manifestations contre la Loi Travail « ça rentre dans les mentalités profondes, on n’a plus peur, les gens n’ont plus peur d’agresser un policier. » La solution pour Didier Giraud : « Il faut leur donner des balles pour qu’ils puissent parfois s’en servir »

Mise en ligne le 14/06/2016

Sur le même sujet