rmc

Réforme ferroviaire : "Les syndicats doivent être partenaires", dit Cuvillier -11/06

Le procès de l'ancien urgentiste de l'hôpital de Bayonne Nicolas Bonnemaison, accusé d'avoir empoisonné sept patients en fin de vie, s'ouvre ce mercredi pour deux semaines, sur fond de débat sur la légalisation de l'euthanasie... En studio, Jean-Michel Gouffrant, chirurgien à la retraite, soutien du docteur Bonnemaison.

Mise en ligne le 11/06/2014

Sur le même sujet