rmc

TAFTA: "Je souhaite que mon pays ne s'allonge devant personne" Florian Philippot

Pour Florian Philippot, « Ça fait des années que ces négociations TAFTA sont engagées. Ce n’est pas terminé. » Pour Etienne Liebig, éducateur, l’argument du vice-président du Front National « est un argument politique démagogique » pour dire que la France n’a pas évolué. Pour Etienne, « le TAFTA ce n’est surement pas le pied mais s’il faut s’allonger devant quelqu’un, je préfère m’allonger devant les américains que devant les chinois. » Enfin sur la question de l’alimentation, Florian Philippot met en avant le savoir-faire français et un mode de vie apprécié dans le monde entier « Je ne suis pas pour qu’on généralise le bœuf aux hormones américains. Je ne souhaite pas que notre mode de vie envié dans le monde entier soit mis à mal sous prétexte que des grandes boites veulent faire de l’argent. »

Mise en ligne le 09/05/2016

Sur le même sujet