rmc

Télétravail: "On ne doit pas tomber dans la surexploitation digitale du salarié"

Syndicats et patronat ont entamé mardi des négociations pour développer et encadrer le télétravail. La France est en queue de peloton en la matière, loin derrière les pays anglo-saxons et scandinaves, alors que le télétravail améliore la productivité et réduit l'absentéisme. Mais pour Benjamin Amar, responsable de la politique revendicative (sic) de la CGT Val-de-Marne, invité ce jeudi de Radio Brunet, il n'est pas question de mettre en place une "surexploitation digitale" du salarié.

Mise en ligne le 29/12/2016

Sur le même sujet