rmc

Triche connectée au bac: "certaines salles d’examen utilisent des détecteurs de smartphone"

J-1 avant la première épreuve du baccalauréat. Ce mercredi, c’est donc le dernier moment pour réviser la philosophie, ou pour d’autres, préparer les antisèches. Avec des techniques de fraude toujours plus subtiles, les lycéens n’hésitent plus à utiliser les nouvelles technologies pour tricher. Smartphone, montre connectée ou oreillette Bluetooth, Anthony Morel, journaliste high-tech, présente dans Bourdin Direct, la triche connectée.

Mise en ligne le 14/06/2017

Sur le même sujet