rmc

"Une des accusatrices a même admis devant les services de police avoir crée de faux comptes 'Tariq Ramadan', pour diffuser en son nom de fausses informations"

"Une des accusatrices a même admis devant les services de police avoir crée de faux comptes 'Tariq Ramadan', pour diffuser en son nom de fausses informations"

Mise en ligne le 23/05/2018

Sur le même sujet