rmc

Une victime de pédophilie: "A tour de rôle, ils passaient dans ma chambre"

Claudette a 60 ans. Pendant 50 ans, elle n'a pas dit un mot des sévices sexuels de trois prêtres à l'égard de sa personne. Mais l'âge aidant, la parole de cette victime d'abus s'est libérée. "Le plus gros besoin est celui d'être cru et reconnu", explique-t-elle, estimant qu'"à l'âge que j'ai, c'était la meilleure des thérapies". Claudette compte maintenant raconter son histoire dans un livre, pour inviter d'autres personnes âgées à s'exprimer.

Mise en ligne le 07/11/2016

Sur le même sujet