Accès des handicapés: choqué par les nouveaux délais ?

Votre opinion

Postez un commentaire

38 opinions
  • Kid Limonade
    Kid Limonade     

    Sachant que les plus en retard sont les cabinets médicaux privés comment répartissez-vous bolero12 les 50000€ ?

  • bolero12
    bolero12     

    Pas d'argent pour faire ces équipements ? lisez ce qui suit : "Le Conseil constitutionnel aurait dû recevoir 50 000 euros de la part de l’Assemblée nationale, une somme qui n’a semble-t-il jamais été versée. Le cabinet de Claude Bartolone confirme qu’il s’agit d’une erreur, mais personne ne parait savoir où est passé cet argent…" 50 000€ se perdent dans la nature parisienne !!!

  • visiocode
    visiocode     

    Je partage pleinement Stephanie. On fait tout et n'importe quoi au nom de "l'égalité" (avec tous le respect que j'ai pour les personnes à mobilités réduites).

  • Stephanie PARIS
    Stephanie PARIS     

    @visiocode... je peux vous parler station de ski... il n'y a rien, ou presque rien d'adapter aux personnes en fauteuil ! 1/Ce n'est pas la clientèle visée 2/difficile d'expliquer à la neige de ne pas tomber parce que les fauteuils ne pourront plus rouler 3/la géographie même des lieux n'est pas adaptée... trop de dénivelé ! Alors, on fait quoi ? On rase les montagnes ?

  • imvula
    imvula     

    ce n'est pas vraiment étonnant, c'est facile de pondre une loi, mais la faire respecter a un coût énorme, donc.... je pense que tout le monde est conscient du bien fondé de cette loi, qui ne concerne pas seulement les handicapés (nous pouvons tous le devenir du jour au lendemain...) mais aussi les personnes avec des cannes, des déambulateurs, qui poussent un landau, qui tirent une valise, etc.... Dans le métro parisien, par exemple, qui date des années 1900, comment peut-on mettre toutes les stations aux normes en dix ans et sans ? Les nouvelles stations et lignes qui ont été crées récemment sont accessibles ; mais tout réinstaller, c'est un travail gigantesque.

  • visiocode
    visiocode     

    Dans ma profession, il y a des établissements spécifiques à la formation des handicapés, mais je suis contraint de faire tout de même les aménagements pour l'accessibilité alors que ces aménagements ne serviront peut être jamais... Mais l'investissement reste à ma charge. Cela reste un fonctionnement Franco Français: on ne fait rien et le jour ou un problème est soulevé, il faut passer à l'extrême et contraindre tous le monde. Mais le pire est que même si la date était reportée, dans la mesure ou mon établissement fait l'objet d'un agrément Préfectoral qui est renouvelé régulièrement, je n'aurais pas le choix: mise aux normes sinon pas d'agrément... Alors que d'autres Professions pourront exercer sans problème. Pas de jalousie de ma part, juste en rage après nos technocrates qui comme d'habitude, essaient de réfléchir, après avoir agit.

  • Stephanie PARIS
    Stephanie PARIS     

    @visiocode... je peux vous parler station de ski... il n'y a rien, ou presque rien d'adapter aux personnes en fauteuil ! 1/Ce n'est pas la clientèle visée 2/difficile d'expliquer à la neige de ne pas tomber parce que les fauteuils ne pourront plus rouler 3/la géographie même des lieux n'est pas adaptée... trop de dénivelé ! Alors, on fait quoi ? On rase les montagnes ?

  • visiocode
    visiocode     

    Il me tarde que la loi soit mise en application et après on va rire. Vous allez voir si les lieux touristiques vont être aux normes (cordes sur ciel, St cirq, etc...)

  • Gouik
    Gouik     

    pour le chômage vous pouvez aller jusqu'à 34 mois, il n'y aura aucune baisse d'ici la rentrée de septembre!

  • bordeandre3
    bordeandre3     

    Au lieu de gaspiller de l'argent public dans des bâtiments qui ne servent à rien, aucun bâtiment public est accessible aux handicapés, les rues ne sont pas fait eux. Ils faut agir, donc il faut que l'association des paralysés de France portent plainte contre les collectivités et l'état pour le non accès des services. Il faut rendre coup pour coup par la justice car nos élus sont des incompétents notoires, on fait des lois qui ne servent à rien ou ne sont pas appliqués. Il est temps qu'on comprenne que d'autres ont envies de vivre comme tout le monde.

Votre réponse
Postez un commentaire