Contrôles au faciès: faut-il instaurer un récépissé pour les policiers?

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • Glochide
    Glochide     

    Mais alors cela ,veut dire que l'on ne fait pas confiance aux policiers ! Mais qui les insulte régulièrement au fait ??? Qui ????

  • migtul
    migtul     

    Laissons la police faire son travail,avec honnêteté.L'humiliation dont parle votre auditeur, c'est surtout la police qui la ressent, avec la suspicion dont elle est l'objet.Que ceux qui ne supportent pas la police française, qu'ils aillent s'installer dans un autre pays; nous ne sommes pas allé les chercher.

  • sortilege
    sortilege     

    ces controles ,c'est l'application du principe de précaution tout simplement ,voir qui crée des problèmes partout dans le monde .

  • Toutatis
    Toutatis     

    A continuer d'humilier les forces de l'ordre nos biens pensants vont réussir à les mettre eux aussi dans la rue pour manifester.

  • J Ripleure
    J Ripleure     

    Souvenons-nous des manifs pour tous (LMPT).

    Dès qu’une personne portait ou porte encore un drapeau ou un vêtement représentant une famille (quelle horreur !) elle était prise pour un affreux terroriste (de souche) et pouvait se faire gazer !


    Il faut dire que la police avait reçu des ordres.

    Quand on a vu ça, le prétendu problème du contrôle au faciès tombe de lui-même. Car la police doit en principe aller là où se produisent des crimes, des délits, du trafic, des vols, viols, dégradations, tir d’armes automatiques, des occupations illégales de rue, d’immeubles, des contraintes, …

    … et non pas parader en force face à de pacifiques manifestations.


    Qu’ont-elles fait ces derniers jours face aux violences de certains chauffeurs de taxi qui ont donné une piètre image de la France ? Eh bien, le gouvernement a cédé, tout simplement.


    Le problème n’est donc pas le supposé contrôle au faciès mais la nature idéologique des ordres parfois donnés aux forces du maintien de « l’ordre » !

  • J Ripleure
    J Ripleure     

    Souvenons-nous des manifs pour tous (LMPT).

    Dès qu’une personne portait ou porte encore un drapeau ou un vêtement représentant une famille (quelle horreur !) elle était prise pour un affreux terroriste (de souche) et pouvait se faire gazer !


    Il faut dire que la police avait reçu des ordres.

    Quand on a vu ça, le prétendu problème du contrôle au faciès tombe de lui-même. Car la police doit en principe aller là où se produisent des crimes, des délits, du trafic, des vols, viols, dégradations, tir d’armes automatiques, des occupations illégales de rue, d’immeubles, des contraintes, …

    … et non pas parader en force face à de pacifiques manifestations.


    Qu’ont-elles fait ces derniers jours face aux violences de certains chauffeurs de taxi qui ont donné une piètre image de la France ? Eh bien, le gouvernement a cédé, tout simplement.


    Le problème n’est donc pas le supposé contrôle au faciès mais la nature idéologique des ordres parfois donnés aux forces du maintien de « l’ordre » !

  • delph
    delph     

    on marche à l'envers !

  • Makushan62
    Makushan62     

    Le 11 janvier ils étaient les "sauveurs de la nation" aujourd'hui alors qu’ils font leur métier, ils sont "les méchants"!!! Je soutiens les policiers et ceux qui ne sont pas content qu'ils reprennent le bateau!!!!

  • Makushan62
    Makushan62     

    Le 11 janvier ils étaient les "sauveurs de la nation" aujourd'hui alors qu’ils font leur métier, ils sont "les méchants"!!! Je soutiens les policiers et ceux qui ne sont pas content qu'ils reprennent le bateau!!!!

  • AgentK3
    AgentK3     

    Soutien aux policiers! il est normal de contrôler les populations à risque autant de fois qu'il le faudra jusqu'au retour au calme!

Votre réponse
Postez un commentaire