Des travaux d'intérêt général au lieu du conseil de discipline? "Ça les oblige à prendre de la hauteur par rapport à leur situation personnelle", explique une proviseure. (Photo d'illustration)
 

Depuis trois mois, une quinzaine de collèges et de lycées de Côte-d'Or permettent à leurs élèves d'éviter le conseil de discipline en échange de travaux d'intérêt général dans des associations caritatives. Une expérience plébiscitée par les élèves comme les associations. Écoles: des travaux d'intérêt général pour éviter le conseil de discipline, bonne idée?

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • domitille_63
    domitille_63     

    Mon fils est scolarisé dans un collège public dans Puy-de-dôme et depuis quelques jours avec notre accord il effectue des travaux d'intérêts généraux au sein de son établissement scolaire ;

    - Cantine et réfectoire : plonge et entretien sols et tables.

    - Espaces verts : gratter les sols et balayage des voies de cheminement

    Cependant au passage des groupes d'élèves devant notre fils effectuant ces missions, les surveillants demandent aux autres élèves de l'applaudir.

    De plus, lorsqu'il a fin d'effectuer es tâches édictées par Monsieur le Principal les surveillants lui en rajoutent d'autres. Il nous dit ils me traitent comme une véritable bête de cirque.

    Il se sens humilié et ne veut pas que l'on en parle au Principal de peur de représailles de ses surveillants . Pour être plus précis Il est interne dans un collège de campagne où il est la seule personne de couleur "noir africain".

    Que doit-on faire ?

  • strikler
    strikler     

    au moins leur mains quitteront leurs portables

  • paul
    paul     

    mauvaise idée, touchez au porte monnaie des parents et il y aura du changement, hélas c'est la triste vérité. un enfant, il faut le dryver

    goodblow
    goodblow      (réponse à paul)

    et donc ceu qui sont riches vous faites comment ?

  • iloute
    iloute     

    et même une trés bonne idée car exclure un élève d'une ecole sa ne sert à rien il recommencera ailleurs j'ai fait partie d'une asso de parents d'eleves et je suis allé en conseil de discipline à part les profs sa n'arrange rien l'expulsion ,on reporte les problèmes ailleurs et l'eleve ne comprend pas toujours alors que donner de son temps gratuitement pour une association ou une municipalite sa rend souvent plus respectueux

  • yaya007
    yaya007     

    teins teins; le PS ne fais plus sont travail de gaucho ???
    comme c'est bizard.

  • DELPECH PIERRE
    DELPECH PIERRE     

    Evité les parents et les associations a vouloir commander les
    "profs" seul le ministère de l'éducation à les pleins pouvoir CQFD

  • Dan24
    Dan24     

    Et je rajouterai, pour certains récalcitrants récidivistes , faire appliquer la loi sur les allocations familiales....

    titi82
    titi82      (réponse à Dan24)

    S'ils se font discrets, Jamel Debbouze et Mélissa Theuriau ont toutefois accepté de répondre aux questions de Michel Drucker, le temps d'une émission spéciale de Vivement Dimanche consacrée au célèbre couple. Venus parler de Pourquoi j'ai mangé mon père, le premier film en tant que réalisateur du comédien dans lequel son épouse lui donne la réplique, les deux tourtereaux se sont également laissé aller à quelques confidences... Jamel Debbouze a notamment évoqué sa rencontre avec Mélissa Theuriau. S'il l'avait déjà vue à la télévision, c'est sur le plateau du film Astérix aux Jeux Olympiques qu'il a rencontré Mélissa Theuriau, qui était venue alors faire un reportage. "A ce moment-là, ma vie a basculé", se souvient-il. Un brin gêné, Jamel Debbouze tente de changer de sujet de conversation, avec l'humour qu'on lui connaît. "On peut parler d'autre chose !", lâche-t-il.

    Mélissa Theuriau prend alors le relai. "Je n'avais pas le droit de l'approcher...", se souvient la journaliste qui confie avoir observé le comédien de loin. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle n'a pas été déçue ! "J'ai vu qu'il lisait Le Monde à l'envers, donc ça m'a paru un petit peu étrange. J'ai vu qu'il n'était pas concentré sur son journal", lâche-t-elle. Embarrassé, le comédien s'exclame alors : "T'as décidé de lâcher les dossiers chez Michel !". C'est ce qu'on appelle un coup de foudre !

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0f3c8151b7c9018b2155620013eec1f2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(444fa48cdf0988801c504787300cce78) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(93b3bb8d427e078977df34881fcf8bd4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(1384cd6a5a111caf681a198af27dc675) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(85eebd504bb8cf678b2cdd7528268ea4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(acf9463cb864343c51c1ce58dc368189) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0dfc771bea2c91000b538fa6004eae0c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(327754124d887944627db2afdfbc02d2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(76ad5ae25e74aca3882a6ae4f70e28ed) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(7da7067453571c460cf71cd22bc29bbe)