Mis à jour le
En échange des baisses de charges pour les entreprises, le gouvernement doit-il exiger des contreparties ?
 

Aux États-Unis avec F. Hollande, le président du Medef, P. Gattaz, a refusé de voir conditionner les allègements de charges à des contraintes sur les entreprises. En échange des baisses de charges pour les entreprises, le gouvernement doit-il exiger des contreparties ? Entreprises: des contreparties contre la baisse de charges ?

Votre opinion

Postez un commentaire

97 opinions
  • Kimieste
    Kimieste     

    oui

  • MARTEL LEBREF
    MARTEL LEBREF     

    Ce que veut Cochonet ZZRIDER c 'est l 'inversion du chomdu et PRET à tout mais il a dejà menti 60 propals combien de réalisée UNE ,,, Le mariage pour tous sauf pour lui en plus ahhh quand l 'inversion ne concerne que l age des cochonnes qu' il fréquente ???

  • patrice merignac1
    patrice merignac1     

    et francois hollande a ce jour veut faire cela sans le sous enfin certitude c'est que le jeux de dupe c'est les français qui risquent bien de le payer dans tout les cas en emploi au bout qui ne vont pas se créer avec des réponses que les baisses ne suffisaient pas et de l'autre le cout de la chose ce sera de la dépense publique en moins qui touchera notre fonction publique et de facto certainement nos services publiques et auquel on peut rajouter certainement notre protection sociale ou amortisseurs sociaux donc qui risque bien a terme de devenir une vraie bombe sociale.
    ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
    enfin vu ce jour société générale 2 milliard de bénéfices pour 2013, total encore une petite dizaine renault environ 700 millions mais avec encore en vue un nouveau plan pour gagner plus de rentabilité et combien d'autre entreprises encore de cet acabit a qui au bout le pacte de responsabilité ce sera un beau cadeau de 4 % de la masse salarial et pourrait etre estimer a peut 20 des 30 milliards promis

  • Kid Limonade
    Kid Limonade     

    Je m'inscris en faux. La loi Robien (Gilles de... UDF) permettait aux Français de travailler moins pour gagner moins. C'est elle qui inspira les loi Aubry :-)

  • Kid Limonade
    Kid Limonade     

    Ce que demande François Hollande à Pierre Gattaz c'est de négocier avec les partenaires sociaux des contreparties à une baisse des charges. Visiblement ce dernier est pour la baisse de charges mais ne veut pas dire ce qu'il va en faire... Un marché de dupes ?

  • murciurai
    murciurai     

    Ils peuvent toujours demander des contreparties , tout dépendra de la demande et donc du pouvoir d'achat , ce qui n'est pas gagné ! Ils essayent juste de gagner du temps jusqu'aux élections , qu'elle subterfuge ils nous trouverons pour 2017 !!!

  • olytteus
    olytteus     

    il n'y a qu'en France socialiste qu'on ose faire ce marchandage qui défie les lois de l'économie !!!

  • alanthe
    alanthe     

    En tant que patron de TPE, cette baisse des charges sera illusoire. j'ai 3 salariés + mon épouse pour l'administratif. Ce que je demande, c'est que l'état nous taxe sur l'argent qu'on gagne et nous le réclame quand on l'a dans la société. Actuellement, en tant que TPE, on est imposé sur la masse salariale (Vaudrait mieux 6 smicards que 3 salariés bien payés), J'ai augmenté les salaires et verser des primes et je me retrouve avec une augmentation des taxes sur les salaires ( apprentissage, formation etc...)Est ce normal que le CICE soit limité au nombre de salariés en dessous de 2.5 fois le smic ??? l'Etat préfère qu'on paye moins nos salariés.
    Mes salariés ont touché moins sur le salaire de Janvier car l'état à augmenté les taxes.
    Je suis découragé car je m'imaginais qu'on pouvait aller de l'avant

  • Bernard RASSE
    Bernard RASSE     

    Faut pas oublier que nous payons au prix fort notre participation à l'Europe tant vantée par l'UMP, le PS et Bayrou. Nos intérêts sont à tel point divergents que c'est ingérable. Europe des Banques, du fric, mais pas Europe sociale. Porte ouverte au dumping social, si on reste dans cette saloperie, faut admettre qu'on sera en concurrence avec des arrivants des nouveaux entrés en Europe avec des taux horaires de 3 ou 4 €

  • sctnaenc
    sctnaenc     

    On ne peut pas augmenter les salaires des larbins en même temps que les dividendes des actionnaires. Il faut faire un choix, il a été fait: ce n'est pas possible d'augmenter les salaires.

Lire la suite des opinions (97)

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0f3c8151b7c9018b2155620013eec1f2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(444fa48cdf0988801c504787300cce78) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(93b3bb8d427e078977df34881fcf8bd4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(1384cd6a5a111caf681a198af27dc675) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(85eebd504bb8cf678b2cdd7528268ea4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(acf9463cb864343c51c1ce58dc368189) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0dfc771bea2c91000b538fa6004eae0c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(76ad5ae25e74aca3882a6ae4f70e28ed) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(7da7067453571c460cf71cd22bc29bbe)