Mis à jour le
Le vote blanc va etre copatbilisé lors des élections européennes du 25 mai.
 

C’est l’une des nouveautés du scrutin : le vote blanc sera reconnu pour la première fois. La loi a été adoptée par le Parlement le 12 février dernier, notamment pour tenter de faire revenir les abstentionnistes aux urnes. est-ce une bonne idée selon vous ? Européennes: le vote blanc reconnu, bonne idée?

Votre opinion

Postez un commentaire

67 opinions
  • ColibRIC
    ColibRIC     

    13/01 Confirmer solennellement le rôle central de la Sécurité sociale pour assurer la justice sociale entre les citoyens français.
    La Sécurité sociale, instituée par les ordonnances des 4 et 19 octobre 1945, reste pour le peuple français l’une des très grandes conquêtes de la Libération. Elle est l’objet d’un immense consensus dans la société française. Et pourtant, cet immense consensus ne cesse d’être remis en cause par les directives européennes en tout genre.
    Il est temps d’arrêter cette dérive qui nous conduit tout droit vers une intolérable société à l’américaine (aux États-Unis, 50 millions de personnes, soit plus de 15 % de la population totale, n’ont aucune couverture sociale). Pour refuser ce type de société inégalitaire, insupportable à une écrasante majorité de Français, nous devons confirmer solennellement le rôle central de la Sécurité sociale, préserver son avenir et mettre un terme aux campagnes constantes de dénigrement dont elle est l’objet.
    13/06 Engager des poursuites judiciaires contre les officines et sociétés orchestrant des grandes peurs collectives à des fins d’extorsion de fonds publics (pseudo-pandémies de grippe aviaire et de grippe porcine par exemple).
    13/07 Lancer une grande politique publique de médecines douces et alternatives, encadrée par des expertises médicales incontestables, afin d’offrir une médecine moins uniquement dépendante des grands laboratoires pharmaceutiques. Extrait Programme de libération national de l'UPR

  • mathieu de Vic Bigorre
    mathieu de Vic Bigorre     

    Bonjour
    Aujourd'hui l'ensemble de la classe politique me sort par les yeux car on voit bien que tout ce qui leur importe est de gagner des élections et non de faire avancer le pays. Je voudrais donc voter blanc. Cependant en votant blanc, mon opinion n'est pas prise en compte. J'ai donc décidé de ne plus voté puisqu'on parle tus du chiffre de l'abstention mais jamais de celui des votes blancs. Je suis donc pour que le vote blanc soit comptabilise
    Bonne journée

  • caignaert1
    caignaert1     

    Le vote blanc DOIT être reconnu. Et il doit avoir valeur de carton rouge. S'il est majoritaire il doit écarter définitivement de la vie politique les participants.C'est indispensable de légiférer en ce sens pour que se retrouve à la tête du pays des hommes ou des femmes compétents et non pas des beaux parleurs appliquant tous la même politique...Il y va du salut des peuples et de la France qui agonise. Autorise-t-on de mauvais médecins à exercer??

  • philippe brierre
    philippe brierre     

    contre les accords outre atlantiques
    VOTEZ MARINE

  • philippe brierre
    philippe brierre     

    les veaux vont tomber dans le panneau
    c est simplement pour déstabiliser les autres partis politiques
    AUCUN INTERET

  • jeanjacquesmarquis
    jeanjacquesmarquis     

    Voter FN reste la seule solution à tous ceux qui aiment la France et qui ont compris que l'Europe ne protège plus la France et remet en cause Notre Liberté, chèrement acquise par nos aïeux.

  • berry37
    berry37     

    Les Allemands découvrent la réalité européenne et cela ne les enchante pas !!!!
    A trois jours des élections européennes, la presse allemande commence à lâcher des informations que le gouvernement allemand aurait préféré ne pas voir sortir dans l’immédiat.
    La première de ces informations porte sur les difficultés du système bancaire allemand. A priori, les banques allemandes sont beaucoup moins solides qu'on ne le pensait : la structure coopérative ou associative de la plupart des établissements financiers, ajoutée à celles qui sont sous statut public, rend opaque leur gestion.....
    Plus grave, on sait depuis deux semaines que la banque publique HSH Nord Bank est en grande difficulté et qu’elle aura besoin d’une aide de l’Etat plus importante que prévue : au moins 1,3 milliard d’euros. Cette banque est l’un des acteurs majeurs du financement du transport maritime. Pour les allemands c’est une première surprise : 1,3 milliard d’aides publiques, c’est 1,3 milliard d’impôts en plus. L’opinion publique est allergique au déficit public, allergique à la dépense publique non financée. Par conséquent, il est hors de question de financer ces aides autrement que par des recettes fiscales supplémentaires. Pour les Allemands, c’est dur à avaler.

  • berry37
    berry37     

    1 000 milliards d’euros perdus chaque année dans les 28 pays de l’Union en raison de la fraude et de l’évasion fiscale !!!!
    Eric Alt, magistrat et candidat Nouvelle donne aux européennes, et Hervé Falciani, ancien informaticien de la banque HSBC de Genève et candidat du Parti X en Espagne, s’associe pour dénoncer l’inaction des Etats et de l’Union européenne en matière de lutte contre la fraude et l’évasion fiscale. « Les règles, les institutions et les individus qui ont permis les dévoiements de la finance, regrettent-ils dans leur tribune, ne sont pour l’heure pas vraiment remis en cause ».

  • berry37
    berry37     

    1 000 milliards d’euros perdus chaque année dans les 28 pays de l’Union en raison de la fraude et de l’évasion fiscale !!!!
    Eric Alt, magistrat et candidat Nouvelle donne aux européennes, et Hervé Falciani, ancien informaticien de la banque HSBC de Genève et candidat du Parti X en Espagne, s’associe pour dénoncer l’inaction des Etats et de l’Union européenne en matière de lutte contre la fraude et l’évasion fiscale. « Les règles, les institutions et les individus qui ont permis les dévoiements de la finance, regrettent-ils dans leur tribune, ne sont pour l’heure pas vraiment remis en cause ».

  • berry37
    berry37     

    Les élections européennes sont sans soute les plus importantes cette année et on ne vous le dit pas ! Les futurs eurodéputés diront oui ou non au Traité de Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement. Voter à ces élections est le seul moyen dont nous disposons, nous, citoyens d’Europe, pour faire en sorte que ce traité, qui remettrait en cause notre mode de vie, ne soit jamais signé.....
    A la suite de l’échec des négociations menées au niveau de l’OMC (cycle de Doha), les Etats-Unis ont décidé de mettre en place des accords régionaux ne risquant pas de rencontrer l’opposition des états émergeants. Deux traités sont donc négociés : Le Partenariat Trans-Pacifique (PTP) implique principalement, outre les USA, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les Philippines, la Thaïlande … et le partenariat transatlantique qui implique les Etats de l’Union Européenne.
    Les Etats-Unis font le pari que les règles les plus libérales de l’OMC, rendues applicables dans ces deux marchés, s’imposeront de fait au reste du monde et notamment aux BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).....
    Ce traité, s’il entre un jour en vigueur, bouleversera nos vies et nos sociétés....
    Le mandat donné à la Commission stipule :
    « L’Accord prévoira la libéralisation réciproque du commerce des biens et services ainsi que des règles sur les questions en rapport avec le commerce, avec un haut niveau d’ambition d’aller au-delà des engagements actuels de l’OMC. »
    Pour atteindre ces objectifs, il est prévu deux types de mesures. Tout d’abord, la suppression des droits de douane. Cette mesure impactera essentiellement l’agriculture européenne l’exposant à des importations massives de produits agricoles américains bon marchés car produits selon des normes sociales, sanitaires et écologiques plus basses que celles en vigueur en Europe. Ceci contribuera, dans une course à la productivité, à une industrialisation maximum de l’agriculture impliquant un recours accru aux engrais et pesticides.
    Le second type de mesures consiste à réduire « les barrières non tarifaires ». Concrètement, cela veut dire éliminer toutes les normes jugées inutiles pouvant gêner le commerce. On touche là au cœur du problème car ces barrières non tarifaires ne sont rien d’autre que nos normes sociales, sanitaires, alimentaires, environnementales, techniques …

Lire la suite des opinions (67)

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0f3c8151b7c9018b2155620013eec1f2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(444fa48cdf0988801c504787300cce78) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(1384cd6a5a111caf681a198af27dc675) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(85eebd504bb8cf678b2cdd7528268ea4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(acf9463cb864343c51c1ce58dc368189) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0dfc771bea2c91000b538fa6004eae0c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(327754124d887944627db2afdfbc02d2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(76ad5ae25e74aca3882a6ae4f70e28ed) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(7da7067453571c460cf71cd22bc29bbe)