Mis à jour le
Les produits bio les plus vendus : 1/ fruits-légumes ; 2/ œufs ; 3/ produits laitiers
 

En France, il y a seulement 25 000h de céréales certifiées bio. Du coup, on importe du bio pour nourrir nos poules qui pondront des œufs bio. Sauf que dans certains pays, les règles sont moins strictes et les dérives nombreuses. Avez-vous malgré tout confiance dans les labels bio? Faites-vous confiance aux labels "Bio" ?

Votre opinion

Postez un commentaire

34 opinions
  • Fgbio
    Fgbio     

    Le logo AB est français, encadré par le texte européen pour uniformiser les pratiques avec les pays voisins, bio cohérence ajoute au AB une dimension locale et des obligations supplémentaires sur le volet social, environnemental et local, Demeter est la marque de la bio dynamie, à laquelle ne peuvent appartenir que les producteur déjà AB et respectant en plus les principe bio dynamiques (loin des autoroutes, réseau ERDF, utilisation des préparation homéopathiques,...). On peut s'y perdre certes mais personne là dedans ne veut nuire au consommateur. effet de mode? C'est pas ça qu'est nuisible des fois? quand est-ce qu'on se met à reprocher au consommateur son inconséquence et aux holding leur responsabilité? reprocher au bio de peut être tricher alors qu'en conventionnel on n'a rien à justifier à part un hypothétique contrôle sur l'idice de fréquence de traitement (IFT) qui n'empeche aucune pollution ...

  • Benoit Piron
    Benoit Piron     

    « La Ronde des Logos »
    Bio, non bio, vrai bio, faux bio, aujourd’hui l’agriculture biologique est devenue tellement un phénomène de mode que l’on ne sait même plus quels produits nous assurent une alimentation saine. Tout le monde cherche le profit et qu’importe la méthode, pourvue que celle-ci rapporte de l’argent. Qu’importe la bio et son éthique, le principal est de faire du bio à n’importe quel prix, quelques soit les méthodes employées. Avons-nous perdu notre éthique et nos convictions de l’agriculture biologique. Les consommateurs vont encore une nouvelle fois être perdus avec tous ces nouveaux labels (AB, Bio-européen, Demeter, Nature et Progrès, Biocohérence, etc.) Comprenez bien que les vrais producteurs bio ne pourront pas lutter contre ces producteurs bio intensifs. Ils n'ont d’une part pas du tout les mêmes rendements, les mêmes prix de vente mais n'ont surtout pas la même approche de l’agriculture biologique. L'agriculture biologique devient une niche commerciale où seuls les industriels en tireront profit en spéculant sur le dos des petits producteurs bio. Enfin tout ceci reste au final une volonté politique puisque tous nos partis ont votés le grenelle de l'environnement et son fameux 20% de bio pour 2020. Ceci étant dit, fonçons tête baissée mais vers où ?

  • EVY47
    EVY47     

    Je travaille dans un groupe qui commercialise des produirs BIO, et plus précisément dans une usine de transformation de fruits et légumes BIO. Nous avons un laboratoire qui contrôle toutes les matières premières qui entrent dans la composition de nos produits. Nous sommes très régulièrement contrôlés par ECOCERT qui prend à l'improviste des échantillons et vient régulièrement faire des AUDITS. Si nous avions des matières premières conventionnelles dans notre usine, elle serait menacée de fermeture.
    Pourquoi s'acharner sur ceux qui ont le courage, malgré le peu d'aides qu'on leur accorde, de faire tout ce qu'ils peuvent pour améliorer notre alimentation, notre santé, et préservent notre environnement. Ne soyez pas idiots, évidemment l'eau, le sel, l'air ne sont pas bio, c'est pour cela que la règlementation prévoit un pourcentage infime de produits conventionnels dans les plats bio, mais à l'inverse, les produits chimiques (pesticides, engrais etc...) ne sont pas limités et pourtant ils tuent, même ceux qui les utilisent le savent. Ils le savent même tellement qu'ils essaient de se protéger lorsqu'ils pulvérisent.
    On ferait mieux de soutenir les agriculteurs, les producteurs, les gens qui fournissent du bio et qui oeuvrent pour essayer d'assurer un avenir à nos enfants, leur travail est plus difficile, plus fatiguant et bien moins payé.
    Regardez ce que devient un jardin arrosé de désherbant chimique, c'est ce que devient notre écosystème, plus rien ne pousse, et les abeilles meurent.
    Ceux qui critiquent le bio sont les mêms qui ne croient pas au réchauffement climatique, pour moi, ils sont ou inconscients, ou idiots, ou pire...

  • thompoub
    thompoub     

    Mais quelle erreur ! Il y a plus d'1 million d'hectares de cultures bio en France et non 25000 (source Agence Bio : http://www.agencebio.org/la-bio-en-france)... La personne qui a écrit ce "truc" confond le nombre d'exploitation agricole avec la surface cultivée. Les 2 informations sont pourtant sur le même graphique ! Et vous vous appelez une radio et une chaine d'information... Vous en êtes bien loin ! Au lieu de faire du spectaculaire, faite un vrai travail de journaliste pour donner de vrais informations ou alors si vous n'y arrivez pas, faite de la télé réalité... !

  • LESJARDINS
    LESJARDINS     

    Comme l'écrit "fromthebong", BFMTV fait preuve d'une belle subjectivité.

    Je suis agricultrice bio, je cultive des plantes médicinales pour en faire des huiles essentielles.

    Je pense que la plupart des commentaires "négatifs" émanent de personnes n'ayant aucune idée du cahier des charges et de son application.

    Ma petite exploitation est contrôlée au moins 2 fois par an par un organisme certificateur, ma comptabilité est également examinée de fond en comble par cet organisme. L'eau de forage que j'utilise pour l'arrosage et la distillation est obligatoirement analysée régulièrement. Toutes les huiles essentielles produites sont également analysées.

    Alors, oui, mes rendements sont inférieurs à ceux de l'agriculture "conventionnelle", mes besoins en main d’œuvre sont plus importants puisque la plupart des travaux sont effectués manuellement (binage, désherbage, récolte...), etc.
    J'accepte ces contraintes car je privilégie la qualité à la quantité, c'est aussi simple que cela. Je ne nuis ni à l'environnement ni à la santé de mes clients.

    Je travaille en toute transparence, les clients qui le souhaitent peuvent venir visiter l'exploitation (ce qui arrive fréquemment).

    Voila, ceci est juste le témoignage d'une petite agricultrice bio qui fait des bonds lorsqu'elle lit ou entend toute sorte d'inepties venant de gens ignorants.

  • lafrinbolle
    lafrinbolle     

    Petit rappel, la Bio est suivie par le service des fraudes et les truands durement sanctionnés. Bien sûr, pratiquée par des hommes et des femmes, la Bio n'échappe pas à la possibilité de truande. Mais, comme déjà dit, ne tirons pas sur l'ambulance, les dégats de la chimie agricole ne sont plus à démontrer. Cette question est aussi nulle que "croyez-vous en Dieu?" répondre par oui ou non, sans donner de définition de Dieu. Le réseau Bio Français a pour slogan "Bio et local c'est l'idéal", en ce sens, importer d'ailleurs est, et deviendra dans l'avenir, une aberration. Faites confiance à la Bio, proche de vous, visible et réellement contrôlable.
    Pourquoi pas la relier à une question idiote : faites vous confiance à votre conjoint lorsqu'il ou elle est en voyage à l'étranger? Les réponses seraient du même style. La confiance se gagne et doit être transparente. La Bio en France l'est, à nous d'y croire.

  • fromthebong
    fromthebong     

    BFMTV est vraiment un média orienté et ses sources sont bidons, sortez de vos bureaux et allez voir les producteurs bio sur le terrain plutôt que de propager de telles âneries !!!
    Vous voulez continuer à manger des produits phytos, c'est votre problème mais ne tirez pas sur l'ambulance, il y a des milliers de personnes qui essayent de faire avancer les choses contre les frasques des industriels accros aux dividendes et vous vous orientez le débat pour faire croire aux gens que la bio n'est pas bio.... Pathétique !

  • Isabelle8
    Isabelle8     

    Quel dommage que Bud XVI soit aussi mal informé ! ou aussi abusé par les arguments purement commerciaux des marchants de phytosanitaires... qu'il cherche les vidéos sur internet de personnes compétentes en matière d'agriculture biologique comme Claude BOURGUIGNON et il ne tardera pas à comprendre qu'effectivement on peut cultiver sainement sans produits chimiques et arrêter de rendre malades toute une population.

  • steph4
    steph4     

    On peut lire beaucoup de commentaires totalement ridicules tout de même... Et cette question de BFMTV..ridicule.
    Voilà une bonne question : Préférez vous manger un produit avec des pesticides ou sans pesticides ?
    (vous verrez alors que le résultat sera totalement différent)

    Petit rappel : il est prouvé que les pesticides entrainent certains cancers (lymphomes par exemple).
    Mais c'est comme la cigarette à son époque. Personne ne voulait croire que cela pouvait être mauvais pour la santé.
    Maintenant tout le monde dit que c'est évident !

  • CASAMIA
    CASAMIA     

    Ca doit quand être meilleur pour l'environnement, la qualité et la santé de produire du bio, que de produire de l'industriel intensif et du low cost !

Lire la suite des opinions (34)

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(444fa48cdf0988801c504787300cce78) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(93b3bb8d427e078977df34881fcf8bd4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(1384cd6a5a111caf681a198af27dc675) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(85eebd504bb8cf678b2cdd7528268ea4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(acf9463cb864343c51c1ce58dc368189) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0dfc771bea2c91000b538fa6004eae0c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(327754124d887944627db2afdfbc02d2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(76ad5ae25e74aca3882a6ae4f70e28ed) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(7da7067453571c460cf71cd22bc29bbe)