Mis à jour le
Débat GG - Juppé, le sauveur de l'UMP ?
 

Les GG sont à Bordeaux ! Le ténor de l'UMP Alain Juppé reste la superstar dans les sondages ! Selon un récent sondage CSA pour BFM TV, il recueillerait 59% des voix ! Son adversaire socialiste Vincent Feltesse, s'avoue même déjà vaincu. Débat GG - Juppé, le sauveur de l'UMP ?

Votre opinion

Postez un commentaire

54 opinions
  • gegmoz
    gegmoz     

    En ce moment c'est une vague bleu judiciaire merci l'UMP!!

  • Edouard Vernon
    Edouard Vernon     

    Oui, messieurs de la gauche, médias, politiques et autres, même si vous essayez de les casser tous, les uns derrière les autres.... les Copé, Sarkozy and Co, rassurez-vous, il y en aura toujours UN face à Hollande en 2017! Et pourquoi pas Juppé, le meilleur d'entre nous avait dit Chirac! La France en a tellement marre de vous, qui n'arrêtez pas de nous donner des leçons sur tout; marre de votre politique économique qui nous mène inéluctablement vers l'abîme; marre de votre idéologie sectaire sur tous les grands sujets de société; marre de vous.!!! Et quand bien même ce serait une autre personnalité, quelle qu'elle soit, elle gagnerait.!
    Mais vous êtes tellement machiavéliques et accrochés au pouvoir, que plus rien ne m'étonnerait venant de vous, quant à cette stratégie qu'on vous prête, de frapper, de salir encore et toujours la droite modérée, pour qu'écoeurés, certains français ne basculent à l'extrême, et ainsi mettre face à face votre champion et l'extrême droite. Mais attention et réfléchissez y bien avant, car il s'agit de la France, ce n'est pas un jeu, cela peut être très dangereux et se révéler fatal!!!

  • fakerbie
    fakerbie     

    Juppé ou un autre peu importe !!!!! la classe politique est décrédibilisée et sans doute déstabilisée par ses affaires à répétition..... La virulence de la politique sous règne sarkozyste fût poussée jusqu'à son extrème et a scindée la France en deux.
    Les Français doutent de tout et critiquent tout mais aucun ne veut faire les efforts... Nous récoltons ce qu'à semé monsieur Sarkozy pendant cinq ans.... la détestation de l'autre.

  • Al Azar
    Al Azar     

    Et Bruno Lemaire comme premier ministre. Le meilleur ticket !

  • Max de kerozene
    Max de kerozene     

    EH TETRA tu fais comme zotos tu voit un chat et tu parle de moineau c'est moi qui lui est explique MDR !! relis ou renseigne toi MDR 2 fois !

  • gegmoz
    gegmoz     

    Un «mur des cons» du Syndicat de la magistrature

  • gegmoz
    gegmoz     

    le tribunal correctionnel de Nanterre vient de frapper fort: il condamne Alain Juppé à dix-huit mois de prison avec sursis, assortis d'une peine d'inéligibilité de cinq ans. Ainsi, en sa double qualité de secrétaire général du RPR et d'adjoint aux Finances à la mairie de Paris, Juppé est reconnu coupable d'avoir employé, pour son parti, sept permanents censés travailler à la ville de Paris. En droit, cela porte un nom: prise illégale d'intérêt. Pourquoi cette inéligibilité de cinq ans? Simplement parce que la loi du 19 janvier 1995 - votée sous le gouvernement Balladur, alors que Juppé était ministre - stipule que tout élu condamné pour prise illégale d'intérêt se voit automatiquement radié des listes électorales pendant cinq ans. Une peine qui, selon l'article L.O. 130 du code électoral, est automatiquement doublée: dix ans. Dans le cas du maire de Bordeaux, les trois juges ont rejeté la demande de non-inscription de cette peine au casier judiciaire. Reste que les deux peines infligées à l'ancien Premier ministre ne sont pas définitives, puisque son avocat, Me Francis Szpiner, a immédiatement fait appel. Aussi Alain Juppé conserve- t-il, pour l'heure, ses mandats.

  • gegmoz
    gegmoz     

    Né le 15 août 1945, Alain Juppé est normalien (agrégé de lettres classiques), énarque (inspecteur des finances). Chargé de mission au cabinet de Jacques Chirac à Matignon, en 1976, il l'a retrouvé à la mairie de Paris de 1978 à 1995, jusqu'à être son adjoint aux finances. Parallèlement, il a été ministre délégué chargé du Budget de 1986 à 1988, puis ministre des Affaires étrangères de 1993 à 1995, avant d'intégrer Matignon, qu'il a quitté en 1997. Il est maire de Bordeaux depuis juin 1995.

  • gegmoz
    gegmoz     

    C'est quand que le Figaro fera un buzz sur l'UMP!!

  • Joe AUPARFUM
    Joe AUPARFUM     

    C'est sûr que ça devient dur de trouver quelqu'un de propre à l'UMP

Lire la suite des opinions (54)

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0f3c8151b7c9018b2155620013eec1f2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(93b3bb8d427e078977df34881fcf8bd4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(1384cd6a5a111caf681a198af27dc675) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(85eebd504bb8cf678b2cdd7528268ea4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(acf9463cb864343c51c1ce58dc368189) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0dfc771bea2c91000b538fa6004eae0c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(327754124d887944627db2afdfbc02d2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(76ad5ae25e74aca3882a6ae4f70e28ed) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(7da7067453571c460cf71cd22bc29bbe)