EI : les frappes aériennes doivent-elles aussi viser la Syrie?