Lutte contre Daech: la communauté internationale doit-elle renouer le dialogue avec Bachar al-Assad?

Votre opinion

Postez un commentaire

39 opinions
  • Txomin
    Txomin     

    FH fait preuve de la même légèreté coupable à l'égard de DAESH que Daladier en 1938 envers Hitler. Avec les socialistes au pouvoir le pire historique se produit.

  • Kercelte
    Kercelte     

    On a vu les résultats après la disparition des Kadhafi, Saddam Hussein Moubarak etc....etc......
    Le choix est réduit, il faut reprendre contact avec lui si nous ne voulons pas que cette partie du monde devienne une véritable poudrière

  • ced
    ced     

    peut importe, ce type est un assassin, on ne négocie pas, on lui impose et après on le met en prison.

  • sasie
    sasie     

    Il fau que l'Europe reconnaisse ses torts. En armant les ennemis de B El Assad, elle armait le djihad.

  • pier45
    pier45     

    C'est le seul pays avec les Kurdes et malgré l'opposition de la Turquie qui lutte contre les assassins islamiques !

  • TETRA
    TETRA     

    Il est plus qu'évident que la Communauté Internationale doit renouer de toute urgence le dialogue avec Bachar al-Assad --- le régime Syrien est comme un rempart important contre l'islamiste radical --- car l'ennemi prioritaire pour la France est le terrorisme et Bachard al-Assad est pour l'anéantissement du fléau Daech --- le mal contre le mal c'est la seule méthode radicale pour se débarrasser de ces fous de dieu ---

    Zotos Joico
    Zotos Joico      (réponse à TETRA)

    Tu as tout dit !!

  • jaco25790
    jaco25790     

    Bien sur .Meme avec un dictateur il est sur place c'est pas son armee qui enlevent des chretiens et en a decapiter 21 au sabre .Quelle barbarie .Et ces gens de l'etat islamiste "pourquoi dire Daech on a peur de les vexer ces pauvres" Il faut cooperer avec Bachar el Assad avec Poutine qui eux ne vont pas tergiverser pendant des mois avant de les detruire. La france est un des pays le plus vise et on va se priver de Bachar el Assad? Valls l'appelle le boucher .En Face ce sont de dangereux Assassins charcutiers qui sont prets a venir frapper la france.Quel incompetent ce pouvoir qui veut pas voir poutine ni Bachar qui sont prets a eradiquer ces barbares.

  • papagege
    papagege     

    Être aussi incompétent au point de ne rien voir et financer les islamiste contre celui qui n'en veut pas ? ça relève d'un bonnet d’âne et d'une mise au coin et surtout n'en plus bouger car après toutes les erreurs commises il faudrait maintenant etre serieux .

  • sansdents
    sansdents     

    Quel choix est proposé aux occidentaux ?
    1) Laisser faire les islamistes.
    Quelles seront les limites de la barbarie, sommes nous OK pour accepter les conséquences ?
    2) Mener soi même l'intervention au sol.
    Qui est prêt à s'investir, une décision dépend de qui, ONU ? quand, avec quels risques ?
    3) Confier l'intervention à Bachar El Assad ?
    Avec quelle suite ? En l'aidant ? avec quelles promesses ?
    4) Trouver d'autres intervenants chez les pays Arabes ?
    Lesquels ? quelles chances de réussite ? qui récupèrera ?
    Il faut bien admettre que rien de tout ça ne nous plait.
    Mais si nous admettons que le pire serait la première solution,
    si nous admettons que la deuxième est une utopie, les occidentaux discuterons tant qu'ils n'auront, c'est le cas de le dire, le couteau sur la gorge, et là, il sera trop tard,
    alors, il faudra bien opter pour une solution passant par les armées locales, et à ce jour, une négociation est absolument nécessaire avec TOUS les intervenants potentiels, pour déterminer
    - qui peut le faire
    - qui veut le faire
    - à quel prix.
    Autrement dit, même s'il faut se boucher le nez, entre pire et pire, il faudra choisir "le moins pire", mais concernant le rôle de la Syrie, à mon avis, bien malin qui peut actuellement décider arbitrairement s'il faut s'en passer totalement ou s'allier, et si oui à quel niveau.

  • yakafokon
    yakafokon     

    Il n'y a que nos gouvernants et Sarkosy pour se plaindre du voyage de nos diplomates en Syrie! Ils ne comprennent rien et l'Etat dans lequel nous avons laissé la Lybie ne semble pas être une expérience pour eux!

Votre réponse
Postez un commentaire