88% des cyclistes reconnaissent avoir déjà commis une infraction
 

Selon une étude réalisée par Opinionway pour l’assureur MMA, 88% des cyclistes avouent avoir déjà commis une infraction comme griller un feu rouge, rouler à contresens ou sur le trottoir. Laquelle vous agace le plus? Quelle infraction des cyclistes vous agace le plus?

Faites votre choix parmi ces propositions :
  • Griller un feu rouge
  • Téléphone au guidon
  • Absence d'éclairage
  • Rouler sur trottoir
  • Rouler à contresens
  • Absence de casque
  • Ligne blanche franchie
  • Griller stop

Votre opinion

Postez un commentaire

39 opinions
  • delherm
    delherm     

    L'état manque d'argent, qu'il dressent davantage de procès verbal. Cyclistes. piétons ,cargos qui dégazent etc .... Et que ces dernières soient dissuasives......

  • delherm
    delherm     

    L'état ma

  • zombie-france
    zombie-france     

    Dans la pratique quotidienne on constate que les vélos doivent : pouvoir rouler à contre sens dans les petites ruelles a sens unique (mettre comme a Strasbourg organisée des panneaux à cet effet), le casque en ville ne sert à rien en roulant au pas comme un passant, sinon que l'on oblige les piétons a porter un casque (idée stupide), dans certains cas il n'y a aucune signalisation ni sécurité il est donc inévitable de rouler sur des trottoir par manque d'aménagement de l'urbanisme dans de nombreuses villes.... Il y a beaucoup plus d'accidents entre vélos et piétons, car les piétons traversent les pistes cyclables n'importe comment au dernier moment sans prêter attention aux vélos

    dadoo33
    dadoo33      (réponse à zombie-france)

    Concernant le port du casque je vous accorde qu'il n'est pas obligatoire.
    Ma femme a été renversée il y a quelques années en centre ville d'une grande agglomération par un chauffard inconscient qui s'il n'y avait pas eu un feu pour l'arrêter plus loin et des témoins, se serait enfui.
    Conséquence mon épouse s'est retrouvée à l'hôpital en partie défigurée avec 10 jours d'ITT. Si elle avait porté un casque il n'en aurait très certainement pas été de même. Je peux vous garantir qu'aujourd'hui il ne lui viendra plus à l'idée de monter sur un vélo sans casque.
    Je tiens de plus le pari qu'avec l'arrivée des voitures électriques en centre ville que l'on entend pas, les accidents avec les vélos et les piétons vont aller en augmentant.

  • dadoo33
    dadoo33     

    Je suis utilisateur de 2 roues moto et vélo et réalise environ 4 à 5000 kms/an avec ce dernier.
    Je suis effaré de constater que des parents puissent laisser partir le matin leurs enfants au collège à cette époque de l'année sans lumière, sans casque et en tenue sombre pour la plupart. J'en avais informé mon maire il y a quelques années, mais force est de constater que rien n'a changé.
    Je pense que c'est une fois de plus la conséquence de de notre indiscipline latine et notre incivisme Franchouillard qui nous fait agiter les drapeaux de la liberté individuelle à chaque que l'on essaye d'améliorer un problème et ce même s'il s'agit d'une question de sécurité.
    J'ai beaucoup voyagé et particulièrement en Europe du nord et peux vous garantir qu'il ne viendrait jamais à l'idée de personne de ne pas respecter les cyclistes dans ces pays.

  • jcherve
    jcherve     

    Les vélos en ville, je n’en peux plus. Outre les infractions évoquées (et il y aurait d’autres comportements agaçants à citer), à chaque fois qu’un vélo remonte une rue à contre-sens, je ralentis fortement (et fort logiquement) en espérant de tout mon cœur que le cycliste ne commette pas un écart fatal. Les cyclistes méprisent leur sécurité en disant qu’ils « assument leurs propres risques », en gros que « je peux me tuer, mais je ne tuerais personne » : bougrement futé comme raisonnement !
    On devrait rendre le port du casque obligatoire. A Ottawa, le port du casque est obligatoire, ainsi qu’une sonnette en bon état, un éclairage adapté et des freins qui fonctionnent sont de mise. Un stage de mise à niveau à la sécurité routière peut être requis si l’on roule avec un vélo qui n’est pas aux normes. Mais lorsque j’en parle à des cyclistes qui ne portent pas de casque, ils me répondent souvent « Oh, mais ce serait vraiment trop contraignant ». Les automobilistes sortaient le même argument quand on voulait rendre la ceinture de sécurité obligatoire. On se rend compte depuis à quel point ce comportement est mauvais.
    De plus, j’ai des amis qui rentrent de soirée un peu trop alcoolisés en vélo alors qu’il vous diront qu’ils ont trop bu pour conduire une voiture. Où es la logique ? Ce n’est donc pas dangereux de faire du vélo bourré ? Grande nouvelle !
    J’ai été le premier parmi mes amis à avoir eu mon permis et au fur et à mesure, j’ai vu mes amis cyclistes passer leur permis de conduire qui ont changé leur comportement de cycliste en voyant comment on pouvait percevoir les cyclistes et leurs comportements suicidaires quand on est en voiture.
    Mais les « pro-vélo » ne veulent jamais se remettre en question et se trouvent de fausses excuses pour avoir bonne conscience et justifier leurs comportements sur la route, le tout en rejetant la faute sur les voitures. Le comportement des automobilistes est une chose, et il y a encore beaucoup à faire, et celui des cyclistes en est une autre. Ce ne doit pas être l’un ou l’autre mais l’un ET l’autre.

    zombie-france
    zombie-france      (réponse à jcherve)

    Dans les villes a pistes cyclables généralisée, il est incontournable que les automobiliste intègre l'idée que seuls les vélos peuvent rouler a contre sens et qu'il fait faire avec et le prendre en compte. D'autre part les trafiques de voitures en villes vont disparaitre peu a peu d'où les villes appartenant aux vélos que cela plaise ou non

  • Pélican31
    Pélican31     

    A Spingz, 25/11/2014 à 21h56

    Et la sécurité des piétons, y avez-vous pensé? les mères avec poussettes, les personnes âgées, les handicapés en fauteuil roulant, les enfants, les personnes qui sortent des magasins qui peuvent vous surprendre ou être surprises.
    Alors pas de faux prétextes. L'incivisme commence par de petits écarts de conduite et débouche parfois sur des drames. J'ai souvent effectué des déplacements à bicyclettes dans une très grande ville de France avec et sans pistes cyclables et je n'ai jamais eu le sentiment d'avoir été en danger. Aussi le cycliste doit-il être très clair dans ses intentions en les annonçant très franchement et suffisamment tôt. Cela vaut aussi pour les automobilistes.

    dadoo33
    dadoo33      (réponse à Pélican31)

    Oui, la route cela se partage.
    Si chaque utilisateur prenait conscience qu'une voiture ne circule pas à la même vitesse qu'un vélo ou encore qu'un piéton, ce serait déjà beaucoup.
    Par contre, je ne partage pas votre sentiment de sécurité et peux vous garantir qu'en tant que motard et cycliste je redouble d'attention lorsque je circule en deux roues.

  • pat85
    pat85     

    TOUTES

  • Spingz
    Spingz     

    Il m'arrive régulièrement d'aller sur le trottoir à vélo.
    Pourquoi ? C'est plus une question de sécurité. Vu les fous qui, j'en ai l'impression, ont plus envie de nous écraser que d'attendre pour pouvoir nous dépasser. L'utilisation du vélo sur la route n'est vraiment pas rassurante.
    Pour ce qui est d'aller sur le trottoir, j'ai déjà été obligé d'y aller car la piste cyclable était remplie de piétons...
    Par contre, griller un feu rouge, rouler à contresens, griller un stop, téléphoner au guidon ou franchir les lignes blanches est très dangereux.
    Comme pour l'éclairage. Mais il me faut souvent un certain temps de réaction les premiers jours où il est nécessaire.

    grigi44
    grigi44      (réponse à Spingz)

    Effectivement, ma fille de 10 ans va à l'école en vélo or il n'y a pas de piste cyclable alors que l'avenue est une artère à grande circulation. Quand on aura pris en compte la sécurité des cyclistes, peut-être alors il ne sera plus nécessaire d'utiliser les trottoirs.

  • phil1789
    phil1789     

    Difficile de choisir parmi les 8 réponses toutes sont dangereuses lorsque nous sommes au volant d'une voiture avec ce type de surprise ( et pour trottoir comme piéton avec enfant(s) en bas age )

  • SteveBdx
    SteveBdx     

    Oui je l'avoue, moi piéton, j'ose marcher sur les trottoirs, je sais c'est moche car j’empiète sur l'espace de liberté de ces chers cyclistes qui ne se privent pas de rouler sur les trottoirs !!!!!!!

    Spingz
    Spingz      (réponse à SteveBdx)

    Je pourrais dire la même chose des piétons ^^
    J'ose aussi roulé sur les pistes cyclables remplis de piétons, de poussettes, de jeunes qui jouent au ballon...

Lire la suite des opinions (39)

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(444fa48cdf0988801c504787300cce78) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(93b3bb8d427e078977df34881fcf8bd4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(1384cd6a5a111caf681a198af27dc675) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(85eebd504bb8cf678b2cdd7528268ea4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(acf9463cb864343c51c1ce58dc368189) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0dfc771bea2c91000b538fa6004eae0c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(327754124d887944627db2afdfbc02d2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(76ad5ae25e74aca3882a6ae4f70e28ed) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(7da7067453571c460cf71cd22bc29bbe)