Un agent Securail en gare de Bruxelles samedi 22 août.
 

Le président de la SNCF Guillaume Pépy n'a pas exclu, ce dimanche sur RTL, de demander une sorte de taxe, de l'ordre de 50 centimes à 1 euro sur les billets de train, pour financer les coûts de la sécurité. "Ça se fait dans l'aérien", a-t-il fait valoir. SNCF: êtes-vous prêt à payer votre billet plus cher pour financer la sécurité?