Votez pour l'information qui vous intéresse le plus
 

Votez pour l'information qui vous intéresse le plus

Faites votre choix parmi ces propositions :
  • Google se réorganise et devient la filiale d'un groupe appelé Alphabet
  • Prix du porc: les industriels de la viande engagent un bras de fer
  • Manuel Valls annonce un comité sur la sécurité routière "à la sortie de l'été"
  • La justice examine ce mardi la fin du menu de substitution dans les cantines à Chalon-sur-Saône
  • Un premier réacteur nucléaire a été relancé mardi au Japon, plus de quatre ans après Fukushima

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • sipernova
    sipernova     

    Alors que Non Stop People dévoilait en exclusivité les clichés des retrouvailles de Nabilla et Thomas Vergara le 23 juillet dernier, le couple avait vivement réagi sur les réseaux sociaux. Ainsi, l’ancien candidat de Secret Story avait même été jusqu’à se comparer à “deux pauvres juifs durant la guerre”. Dans les colonnes du magazine Public, il est revenu sur ses propos.
    Alors qu’ils ont l’interdiction formelle d’entrer en contact l’un avec l’autre, Nabilla et Thomas Vergara semblent défier la justice. En effet, à plusieurs reprises, le couple star de la téléréalité a partagé des clichés sur lesquels ils apparaissent ensemble avant de finalement les supprimer des réseaux sociaux. Plus encore, les amants terribles ont été aperçus ensemble dans le Sud de la France, à Aix-en-Provence. Des photos de leurs retrouvailles avaient même été publiées en exclusivité sur Non Stop People. Lors d’un récent entretien accordé à Public, Thomas Vergara avait tenté de fournir quelques explications quant à cette rencontre : “Nabilla était juste venue récupérer des affaires. Pile au moment où on est sortis, on a été paparazzés”, avait-il raconté avant d’ajouter : “La justice dresse une énorme barrière entre nous. On s’aime et on attend que ça passe, quoi. On s’est toujours aimés, on s’aimera toujours. Rien ne nous séparera, Nabilla et moi”.

Votre réponse
Postez un commentaire

    A lire aussi

    BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0f3c8151b7c9018b2155620013eec1f2) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(444fa48cdf0988801c504787300cce78) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(93b3bb8d427e078977df34881fcf8bd4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(1384cd6a5a111caf681a198af27dc675) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(85eebd504bb8cf678b2cdd7528268ea4) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(acf9463cb864343c51c1ce58dc368189) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(0dfc771bea2c91000b538fa6004eae0c) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(76ad5ae25e74aca3882a6ae4f70e28ed) BackBee\ClassContent\ArticleOpinion\ArticleOpinion(7da7067453571c460cf71cd22bc29bbe)