RMC

Vidéos

Après des débordements en marge de la victoire du Maroc contre l'Espagne en coupe du Monde, le président de l'agglomération de Fréjus a pris la décision de suspendre des subventions accordées à un quartier sensible de la ville.

Le Maire précise les conditions d'obtention de l'indemnité carburant de 100 €.

Le Maire précise les conditions d'obtention de l'indemnité carburant de 100 €.

Bruno Le Maire, invité exceptionnel de la matinale "Apolline Matin" sur RMC et RMC Story, précise les conditions d'obtention de l'indemnité carburant de 100 €, annoncée lundi par la Première ministre Elisabeth Borne et qui concerne les dix millions de Français les plus modestes qui utilisent leur voiture pour se rendre sur le leur lieu de travail : "Je pense qu'on a trouvé le bon dosage. Il faut faire immédiat simple et rapide : l'inscription pour l'indemnité carburant de 100 euros se fera à partir du 16 janvier sur le site des impôts et elle sera ensuite envoyée sous huit jours"

Le Maire : "Il faut que le poids de l'inflation soit réparti entre tous les acteurs"

Le Maire : "Il faut que le poids de l'inflation soit réparti entre tous les acteurs"

Face à Apolline de Malherbe dans "Apolline Matin" sur RMC et RMC Story, le ministre en charge de l'Economie Bruno Le Maire explique comment le gouvernement compte dompter l'inflation durant les premiers mois de l'année 2023 : "L'objectif de long terme, c'est faire baisser l'inflation au cours de 2023. Elle doit être partagée entre tous les acteurs : État, consommateur, entreprises. Si chacun prend une juste part, on pourra limiter l'inflation. Je ne laisserai personne face à l'inflation. Il y aura un accompagnement personnalisé dans chaque département. Un numéro vert de soutien va être lancé pour les entreprises en difficulté avec l'électricité : 0 806 000 245. Je pense qu'on a trouvé le bon dosage. Il faut faire immédiat simple et rapide : l'inscription pour l'indemnité carburant de 100€ se fera à partir du 16 janvier sur le site des impôts et elle sera ensuite envoyée sous huit jours".

Bruno Le Maire sur RMC : "Nous maintiendrons le guichet au 1er janvier 2023"

Bruno Le Maire sur RMC : "Nous maintiendrons le guichet au 1er janvier 2023"

Invité exceptionnel d'"Apolline Matin" sur RMC et RMC Story, le ministre en charge de l'Economie Bruno Le Maire s'exprime en faveur des artisans et annonce le prolongement d'une aide financière sur les factures : "Nous avons entendus le cri d'inquiétude des boulangers. On les a reçus à plusieurs reprises, je me suis déplacé et j'ai vu que leur situation n'était pas tenable. Je comprends profondément cette inquiétude et angoisse des artisans qui voient approcher Noël et qui doivent payer leurs factures". Je leur dis : 'vous allez avoir 20 % de moins sur vos facture'. Dès le 1er janvier, un amortisseur de 20 % sur les factures". Nous maintiendrons le guichet au 1er janvier pour toutes les PME pour alléger un peu plus les factures, jusqu'à 35 %. C'est un effort considérable qui était demandé par les artisans et PME"

La semaine de quatre jours fait son chemin dans les esprits de certaines entreprises

La semaine de quatre jours fait son chemin dans les esprits de certaines entreprises

Le nombre d’entreprises qui songent à la mettre en place ne cesse d’augmenter. Elles sont aujourd’hui 12 % en France à envisager de réduire la semaine de travail d’une journée selon le cabinet Alixio. 40 % des entreprises américaines l’ont fait ou vont le faire. Alors de quoi parle-t-on exactement ? il s'agit de travailler 35 heures sur quatre jours, tout en gagnant le même salaire puisqu’il n’y a pas de réduction du temps de travail. Pour définir le "jour off", certaines entreprises laissent leurs salariés choisir entre deux jours (par exemple le mercredi et le vendredi), d'autres ont choisi le même jour de repos pour l'ensemble des salariés. 

"Nos enfants de trois ans voient de l'agressivité, de la prostitution", témoigne Priscilla

"Nos enfants de trois ans voient de l'agressivité, de la prostitution", témoigne Priscilla

Dans le nord de Paris, collée au périphérique, une école maternelle et élémentaire est située dans une zone ou les consommateurs de cracks foisonnent. La situaiton est devenue invivable pour les parents et élèves à tel point que les policiers doivent les escorter. Priscilla, parent d'élève, témoigne de son désarroi dans 'Apolline Matin" sur RMC et RMC Story : "Notre quartier est enclavé et les parents viennent d'un bâtiment derrière le périphérique. On a demandé la poursuite du dispositif mis en place par la mairie pendant les vacances scolaires car au retour des vacances, les familles arrivaient complètement en panique ou en pleurs. Sur ce passage, il y a de la mendicité agressive, de la prostitution, beaucoup de choses que les enfants ne devraient pas voir. Nos enfants voient tout, toutes scènes sexuelles. On enlève toutes l'innocence à nos enfants. Il y a de l'agressivité envers les parents et envers les enfants, comme quand on refuse de leur donner de l'argent. Ils crient sur les enfants sans raison. Mes enfants ont peur".