En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Claire O'Petit raconte ses premiers pas à l'Assemblée: "C'est incroyable le nombre de formalités"

Claire O'Petit raconte ses premiers pas à l'Assemblée: "C'est incroyable le nombre de formalités"
 

Claire O'Petit, tout jute élue députée pour La République en marche, a raconté ce mercredi dans les Grandes Gueules ses premiers pas à l'Assemblée nationale. Celle qui a passé 10 ans dans les GG, a dévoilé en direct le contenu de sa mallette de parlementaire.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • marymack
    marymack     

    o'petit est passée de GG au babillage avec 10000 euros en poche par mois le discours est différent

    Bajul
    Bajul      (réponse à marymack)

    5 ans ! ça fait 600 000 € ! c'est sûr que c'est mieux que les GG !!!

  • marymack
    marymack     

    o'petit est passée de GG au babillage avec 10000 euros en poche par moi le discours est différent

  • marineputine
    marineputine     

    avec elle la france du pmu rentre a l assemblee !!!

    chopine
    chopine      (réponse à marineputine)

    Voilà le changement ............que veulent 15%de français electeurs

  • Bajul
    Bajul     

    C'est sûr qu'avec un CAP de coiffure c'est pas mal !!!! A côté de NKM qui a fait l'école supérieure du génie rural et polytechnique , y'a pas photo !!!!! C'est très émouvant en effet .......

    chopine
    chopine      (réponse à Bajul)

    Si en 5 ans elle fait baisser la tva chez les coiffeurs,elle aura bien rempli son quinquenat car pour le reste ce sera........silence sur les rangs....et elle va s ennuyer car les gg n auront pas droit à la parole

Votre réponse
Postez un commentaire