En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Puits de pétrole, en Irak, dans une zone contrôlée par Daesh.
 

Les jihadistes de Daesh puisent une grosse partie de leur argent des puits de pétrole qu'ils détiennent, et dont ils vendent les barils à leurs propres ennemis. Les explications d'un spécialiste.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • angelo32310
    angelo32310     

    Effectivement, arrêtons d'être hypocrites. Arrêtons d'acheter du pétrole à ces barbares.

  • D'D103
    D'D103     

    Et la TURQUIE qui voulait rentrer dans l'Europe. Quelle pagaille. J’espère que tout ça ne finira pas en guerre civile.

    brindacierfifi12
    brindacierfifi12      (réponse à D'D103)

    Dans Zone Interdite hier soir, la Secte d' Islamistes Barbares Moyennageux dans l'émission scandait qu'il envahiraient de force la Turquie bientôt. Quant aux lavages de cerveaux des gamins ils ont appris par coeur tout ce qu'ils veulent leur faire avaler et comme de bons petits moutons ils apprennent le maniement des armes et dès 16 ans ils les envoient guerroyer à leur place.

  • vivjg
    vivjg     

    L'étique coûte cher. C'est ce qu'essaie de corriger la redistribution. Avec les effets que l'on connait : une utilisation pas forcément bien avisée des impôts de ceux qui en paient.

  • CLARA
    CLARA     

    Ce n'es pas nouveau, non car déjà il y a quelques années, on vendaient des armes et BIEN PLUS, par des "artifices juridiques" à des 2 pays en guerre, l'un que l'on soutenait, l'autre pas, mais tous deux fournisseurs de pétrole! AH comme je rêve d'un monde qui ne jouerai plus au "poker menteur"

  • alliantis
    alliantis     

    Ouvrez les yeux ....Tout cela n'est que manipulation médiatico-politique ! Nous sommes les "toutous" de l'Amérique , et ce n'est pas depuis hier . Je ne sais pas où ils veulent en venir ...mais nous y allons !

  • WalterWhite1975
    WalterWhite1975     

    business is business. Si demain la Corée du Nord (où on n'intervient pas bizarrement...) vendait du pétrole 2 fois moins cher qu'eux, les requins se jetteraient dessus illico presto.

  • monde meilleur
    monde meilleur      

    Bizarrement, dès que la prise de contrôle des sites syriens de Deir Al-Zour et d’Hasaka a été confirmée, l’Union Européenne s’est empressée de voter un allègement de l’embargo sur le pétrole syrien afin qu’il puisse être vendu sur les marchés internationaux, via la Turquie. De son côté le ministre du pétrole irakien a indirectement confirmé le trafic au mois d’août lorsqu’il a déclaré que « ..les acheteurs internationaux de pétrole brut et les autres acteurs du marché doivent savoir que toute exportation de pétrole n’ayant pas reçu l’agrément du ministère du Pétrole, pourrait bien contenir du pétrole brut provenant des champs tombés sous le contrôle de l’Etat Islamique ». la déclaration faite par la charmante Jana Hybàskovà, chef de la délégation de l’Union Européenne en Irak – si, si, ça existe ! – le 2 septembre 2014 lors d’une séance de travail de la Commission des Affaires Etrangères du parlement européen (« échange de vues sur les crises dans le grand voisinage de l’Union ») qui a beaucoup intéressé Michèle Alliot-Marie et selon laquelle des pays de l’Union achetaientt du pétrole brut à l’Etat islamique en provenance de 11 champs pétrolifères du nord de l’Irak et de celui pompé dans la province syrienne de Raqqa....

  • monde meilleur
    monde meilleur      

    Bizarrement, dès que la prise de contrôle des sites syriens de Deir Al-Zour et d’Hasaka a été confirmée, l’Union Européenne s’est empressée de voter un allègement de l’embargo sur le pétrole syrien afin qu’il puisse être vendu sur les marchés internationaux, via la Turquie. De son côté le ministre du pétrole irakien a indirectement confirmé le trafic au mois d’août lorsqu’il a déclaré que « ..les acheteurs internationaux de pétrole brut et les autres acteurs du marché doivent savoir que toute exportation de pétrole n’ayant pas reçu l’agrément du ministère du Pétrole, pourrait bien contenir du pétrole brut provenant des champs tombés sous le contrôle de l’Etat Islamique ». la déclaration faite par la charmante Jana Hybàskovà, chef de la délégation de l’Union Européenne en Irak – si, si, ça existe ! – le 2 septembre 2014 lors d’une séance de travail de la Commission des Affaires Etrangères du parlement européen (« échange de vues sur les crises dans le grand voisinage de l’Union ») qui a beaucoup intéressé Michèle Alliot-Marie et selon laquelle des pays de l’Union achetaientt du pétrole brut à l’Etat islamique en provenance de 11 champs pétrolifères du nord de l’Irak et de celui pompé dans la province syrienne de Raqqa....

    alliantis
    alliantis      (réponse à monde meilleur )

    Pourquoi cet répétition effrénée de message ...On a compris !

    monde meilleur
    monde meilleur       (réponse à alliantis)

    le site fonctionne très mal...excuses moi ...nous n'y pouvons rien...

    alliantis
    alliantis      (réponse à monde meilleur )

    Très juste ...depuis le changement ,les bugs pleuvent à gogo ;-))

  • monde meilleur
    monde meilleur      

    ce n'est pas une grande nouvelle...la haute finance n'a pas de pays...elle n'a que des intérêts, c'est comme les sénateurs et la plupart des parlementaires , qui sont soit directeurs de grandes entreprises, présidents pour ne pas perdre en salaire, ou bien actionnaires...la haute finance tient tous ces ramassis par là ...sans jeu de mots

  • monde meilleur
    monde meilleur      

    Cet été on signalait même des tombées de camions citernes d’or noir à l’origine contrôlée et certifiée par le Gouvernement Régional du Kurdistan, arrivées par bateau dans le port israélien d’Ashkelon. Une confirmation de l’information publiée par Reuters en mai selon laquelle des raffineries américaines et israéliennes étaient alimentées en pétrole « kurde » à l’origine douteuse…

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire