En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Robert Ménard: "Entre une droite Prisunic et Marine Le Pen, mon cœur ne balance pas une seconde"
 

Invité des Grandes Gueules ce mardi sur RMC, Robert Ménard, le maire de Béziers, a tenu à apaiser ses relations avec le Front national et plus particulièrement avec Marine Le Pen. L'ancien journaliste a ainsi indiqué qu'il la soutenait en vue de la présidentielle de 2017.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • gochexit
    gochexit      

    Monsieur Ménard, ex président des "journalistes sans frontières" donc ex gocho, est devenu un maire apolitique, pragmatique, réaliste et efficace.
    C'est un homme digne de respect car il dit ce qu'il ferait puis fait ce qu'il a dit (LUI).

    Pour certains, ces qualités font qu'il serait devenu un homme ""d’extrême droite"".
    Sans le vouloir, ces ânes bâtés attribuent ainsi des lettres de noblesse à des partis politiques qu'ils croient combattre.
    Dans les faits, "l’extrême droite" est devenue très minoritaire voire inexistante.
    Par contre, il y a maintenant plusieurs nuances de droites, de Marine, Debout la France en passant les LR jusqu'à l'UDI.

  • peRY MI
    peRY MI      

    Nous ne voulons plus de ceux qui se présentent ; donc entre la peste et le choléra il faut choisir donc allons y pour Marine

Votre réponse
Postez un commentaire