En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Affaire Fillon: "hier on nous accusait d’être des lâches, aujourd’hui on nous soutient", dénonce un magistrat

Affaire Fillon: "hier on nous accusait d’être des lâches, aujourd’hui on nous soutient", dénonce un magistrat
 

Le premier président, Bertrand Louvel, et le procureur général de la Cour de cassation, Jean-Claude Marin, ont dénoncé l’atmosphère survoltée qui s’est emparée de la campagne présidentielle, faisant référence aux déclarations du gouvernement et de certains candidats.

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire