En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Sur les 70 personnes privées de toit, un quart seulement a retrouvé un logement
 

TEMOIGNAGES - Après avoir été hébergés en urgence dans un gymnase, elles vivent désormais dans des chambres d'hôtel ou des résidences sociales, sans avoir pu récupérer leurs affaires. Mais, deux mois jour pour jour après l'attaque menée par le Raid contre les terroristes, elles n'en peuvent plus. C'est le cas de ce père et de sa petite fille rencontrés par RMC.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • ocean
    ocean     

    il n 'ont qu'aller a l élysée

  • zygzor
    zygzor     

    suite aux intempéries de Grasse les sinistrés sont toujours en camping ....

  • bastian
    bastian     

    il est étrange qu'en France la simple décision d'un fonctionnaire de police ou de justice puisse décider de détruire la propriété d'autrui, en totale irresponsabilité!

    PLEYBER...
    PLEYBER...      (réponse à bastian)

    vous êtes probablement encore un doux rêveur pour qui tout le monde est gentil

Votre réponse
Postez un commentaire