En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
29761353154_4e86208dab_k.jpg
 

L'ubérisation touche désormais un public que l'on n'attendait pas: les mineurs. Brahim, un jeune collégien de 15 ans, raconte pour RMC.fr comment il s'est retrouvé coursier pour UberEATS, grâce à un usage détourné de la célèbre application de livraison. Il l'assure: il est loin d'être le seul à le faire. Et dévoile, en creux, tout un système de travail au noir né dans le Val-de-Marne. 

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • echat
    echat     

    cela arrive aussi avec les VTC lorsque le chauffeur de la voiture n'est pas celui qui est sur la photo ou que l'immatriculation de la voiture ne corresponde pas à celle du profil.
    Qui osera mettre ces sociétés faces à leurs responsabilités?
    les grandes gueules en feront elles un sujet?

  • echat
    echat     

    le problème existe aussi avec les VTC
    il m'est arrivé souvent que le chauffeur du véhicule ne ressemble pas du tout à sa photo dans l'appli.
    Parfois la plaque d'immatriculation ne correspond pas n'ont plus.
    J'ai signalé le problème mais le retour de l'appli était bien maigrelet

  • echat
    echat     

    le problème existe aussi avec les VTC
    il m'est arrivé souvent que le chauffeur du véhicule ne ressemble pas du tout à sa photo dans l'appli.
    Parfois la plaque d'immatriculation ne correspond pas n'ont plus.
    J'ai signalé le problème mais le retour de l'appli était bien maigrelet

  • jdar97
    jdar97     

    Les Anglais ont viré uber de Londres,nous on a toujours une guerre de retard.

Votre réponse
Postez un commentaire