En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
People sit on Plaza Catalunya square in Barcelona waiting for polls results after the closing of polling stations on October 1, 2017.
 

La Catalogne va-t-elle proclamer son indépendance au lendemain d'un référendum interdit par le gouvernement espagnol? Pour Benoît Pellistrandi, historien et spécialiste de l'Espagne contemporaine, ce scrutin organisé par les autorités catalanes est une "instrumentalisation politique".

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Merdasoft
    Merdasoft     

    Je comprends les catalans qui comme la classe moyenne et les retraités en France en ont Raz le Bol d'être rackettés, tondus par leurs gouvernements respectifs.

    Pour une fois, la droite Espagnole a fait une grave erreur politique avec probablement des conséquences importantes.

    90% de OUI,
    Résultat logique compte-tenu des circonstances,
    seuls ceux qui étaient POUR l'indépendance ont pris le risque de braver le dictat de Madrid.
    Pourquoi voulez vous que ceux qui étaient CONTRE, prennent le risque de recevoir une balle en caoutchouc, des coups de matraque, être gazés, frappés, arrêtés pour exprimer un vote CONTRE un référendum, qui du point de vue de l'État Espagnol sera, de toutes façons, considéré comme nul et non avenu ?

Votre réponse
Postez un commentaire