En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Clémentine Fensch, infirmière: "des réformes comme celles-ci, c'est la mort de l'hôpital public"

Clémentine Fensch, infirmière: "des réformes comme celles-ci, c'est la mort de l'hôpital public"
 

Les agents de l'AP-HP manifestent ce jeudi contre le plan de réorganisation de leur temps de travail porté par Martin Hirsch. Clémentine Fensch, infirmière, avait lancé un appel dans une vidéo, estimant "avoir perdu la foi en le service public". Elle était invitée ce matin, dans Bourdin Direct.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • migtul
    migtul     

    Le personnel hospitalier ( dont j'admire le dévouement et la compétence), n'a pas encore compris qu'il fallait travailler davantage, sans être payé mieux, c'est à dire , revenir à la situation existante, avant la décision stupide de M.Aubry des 35hr.

  • rascal
    rascal     

    Le système des 35 h a ouvert la boite de Pandore et avec les RTT il est impossible de gérer un hôpital. Il vaut mieux avoir un peu de flexibilité et un objectif d'heure a 3 ou 6 mois pour ménager des temps de repos, et préserver des journées de 9 h a 9 h 30 quand le besoin s'en fait sentir. J'ai passé un peu plus de 30 ans dans les structures hospitalières je confirme que c'est ingerable

    seb
    seb      (réponse à rascal)

    je serai plus nuancé pour ma part.
    je rappelle que les 35 heures ont été créés dans un but : l'embauche.
    les grands patrons (pour les multinationales) et nos dirigeants (pour les secteurs publics) n'ont pas joué le jeu.
    alors forcement, on se retrouve dans des situations très tendues.
    mais pour moi, les 35 heures ne sont pas responsables.

  • ocean
    ocean     

    cette infirmiere à raison , c 'est le malade qui en pait les frais , nos dirigeant ne connaissent pas le monde du travail , et eux n 'on pas de problemes aux niveau des hopitaux , ils ont leurs entrée

    seb
    seb      (réponse à ocean)

    entièrement d'accord, la santé est en train de prendre une direction qui laisserai beaucoup de citoyens dans une détresse médicale.

Votre réponse
Postez un commentaire