En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La jeune femme est décédée des suites d'une opération de l'appendicite
 

C'est une information RMC. Sarah, une jeune femme de 20 ans est décédée jeudi dernier des suites d'une banale opération de l'appendicite qui a viré au drame. Sa famille a déposé plainte contre X pour homicide involontaire.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Olivier02
    Olivier02     

    Ma mère a été opérée dans le service de chirurgie viscérale de ce même hôpital il y a plusieurs années. Il s'agissait d'une intervention (opération d'une hernie ombilicale) qui me semble être, tout de même, un cas d'école en la matière. Le travail fait a été très mauvais si bien qu'elle a été réopérée de façon plus lourde à Reims pour soigner le problème initiale ET réparer les dégâts de la première opération.

    Il est indéniable que les compétences médicales sont inégales, et la répartition géographique des personnels "qualifiés" en est le triste reflet ...

  • jean marie
    jean marie     

    Il se murmure que le chirurgien ne sortait pas de nos écoles??

  • ocapricorne
    ocapricorne     

    100% sécurité n'existe pas dans les actes médicaux et chirurgicaux .
    Il faut bien faire la part des choses ; une intervention comprends toujours un risque .
    La seule chose qu'il faut rechercher c'est la faute ou l'erreur .
    A partir du moment ou vous subissez une intervention , quelque soit sa complexité , le risque existe .
    Au patient d'accepter ce risque et de rechercher les équipes les plus pro. pour éviter les risques .

  • ocapricorne
    ocapricorne     

    100% sécurité n'existe pas dans les actes médicaux et chirurgicaux .
    Il faut bien faire la part des choses ; une intervention comprends toujours un risque .
    La seule chose qu'il faut rechercher c'est la faute ou l'erreur .
    A partir du moment ou vous subissez une intervention , quelque soit sa complexité , le risque existe .
    Au patient d'accepter ce risque et de rechercher les équipes les plus pro. pour éviter les risques .

  • kris
    kris     

    moi je m'interesse à la technique! ex cadre de bloc operatoire,je pex vous affirmer que 60% des chirugiens des hopitaux ou cliniques de province en ruralité ne maitrisent pas la technique de la voie d'abord des organes intra peritonéaux par ceoliioscopie! dansles grands CHU les chirurgiens digestifs ou viscéraux préfèrent la voie d'abord par incision,plus sure,dégageant d'avantage l'organe à operer ! alors,négocier une cicatrice contre une vraie securité,n'hesitez pas! il y a trois jours,un autre accident a été causé par la même technique! je suis étonnée que la presse médicale n'ait pas etabli des statistiques!

Votre réponse
Postez un commentaire