En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Harcèlement sexuel dans les transports: "Il m'arrive de sentir contre moi un pénis qui se durcit"
 

TEMOIGNAGES - François Hollande qui s'exprime sur les droits des femmes dans le magazine Elle à paraître vendredi, juge le harcèlement dont elles sont victimes "scandaleusement banalisé" : "aucun geste ne doit rester sans réponse", dit-il. RMC a rencontré des victimes de harcèlement sexuel dans le métro.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • Glochide
    Glochide     

    Moi j'en connais qui aimeraient sentir la même chose .... Pardon , c'est pour rire un peu ......

  • Numéro 6
    Numéro 6     

    Ben....on ne comprend plus. Il y a peu de temps, Mme N. Kosciusko-Morizet nous disait que le métro était un espace de charme. Elle nous aurait menti ?

  • ornicar
    ornicar     

    Ils n’ont que ça dans la bouche portée plainte.
    Leur amis avocats doit êtres aux chômage ils ont besoins de procès

  • ornicar
    ornicar     

    Guy Bedos - Sophie Daumier : La drague
    S.D.: Qu'est-ce qui est collant ce type... J'dis rien parce que je n'veux pas faire de scandale, mais alors, quel pot de colle !
    Y s'fait des idées ou quoi ? J'ai accepté de faire cette série de slows avec lui pour pas faire tapisserie d'vant les copines...
    Mais alors, j'en vois plus l'bout ! G.B : Mine de rien j'suis entrain d'emballer moi ! J'emballe, j'emballe sec !
    Allez ! Vas-y Jeannot ! Attaque ! Attaque ! Ça marche ! Ça marche ! Accroche-toi Jeannot ! La nuit est à nous... S..D. : Ça n'en finit pas ! Qu'est-ce que je regrette d'voir dit oui à c'type ! En plus y s'est aspergé d'eau de toilette !
    Mon Dieu ! J'sais pas ce que c'est cette eau de toilette, mais alors... drôlement incommodant ! G.B : Elle est pas mal ma cavalière... Elle est pas terrible, terrible, mais elle est pas mal... Pour une fois j'ai pas hérité de la plus moche.
    Y a pas longtemps, j'me suis coltiné une géante toute la soirée.
    Au moins, celle-là, elle est à ma taille. Elle est pas terrible, mais elle est à ma taille... S..D. : Pas du tout mon genre ce garçon. Moi, j'aime les grands blonds, alors j'suis servie. Comme métèque, on ne fait pas mieux.
    J'suis sûre qui doit être Libanais, ou quelque chose... Quelle horreur ! Et puis, alors, il me donne chaud à me coller comme ça.
    Et vas-y que j'te colle, et vas-y que j'te colle... G.B : Dommage qu'elle ait les mains moites. Ça m'gène pas des masses, mais elle a les mains moites. C'est parce que je dois lui faire de l'effet.
    C'est l'excitation, ça ! J'vais lui mordiller le lobe de l'oreille. Si elle m'fout pas une baffe, c'est qu'j'ai ma chance.
    Ouais ! C'est pas dans la poche... ! Faut s'accrocher. Accroche-toi Jeannot ! S..D. : Y m'a mordu l'oreille ! Y m'a fait mal, ce con ! Il est con ce type !
    Ah ! et puis, alors, qu'est-ce qui cocotte ! Cette eau de toilette... nauséabonde.
    Si y avait pas les copines qui m'regardent, comment que j'te planterais là. Mais ça, Arlette et Josie, j'vais pas leur faire ce plaisir.
    Elles en sont vertes de m'voir danser, malades de rage. Alors, ça, maintenant, tant pis, j'vais au bout... Mais alors, on peut dire qu'ça me coûte. G.B : Elle en peut plus, j'la rends dingue la poulette. Et encore j'n'ai pas sorti le grand jeu. Attend un peu, que j'me déchaîne.
    Allez vas-y, vas-y Jeannot ! Emmène-la au ciel ! S..D. : J'ai envie de vomir... C'est la dernière fois que j'viens danser. Tant pis si j'coiffe Sainte-Catherine, mais alors !
    Des excités comme ça, merci bien ! G.B : J'vais lui griffer l'dos avec mon pouce. Il parait qu'elles adorent ça, ces chiennes ! J'l'ai lu dans une revue spécialisée.
    On va voir c'que ça donne. J'vais partir du bas du dos, et remonter jusqu'à la nuque... S..D. : Aie ! Mais il est givré ce mec ! Il vient d'me labourer la peau du dos avec son ongle. Tu parles d'un plaisir !
    Moi qui ai un mal fou à cicatriser. C'est bien ma veine ! Il a fallu que j'tombe sur un sadique. C'est tout moi, ça !
    Vivement qu'ça finisse ce slow, parce que j'suis au bord de l'esclandre... G.B : Bien joué Jeannot ! Elle est à point là, elle est à point... Y a plus qu'à porter l'estocade...
    Allez, vas-y Jeannot ! Vas-y mon fils, il faut conclure maintenant... S..D. : Berk ! berk berk berk berk berk ! G.B : Et voila l'travail ! C'est pas si compliqué les gonzesses. Il faut savoir s'imposer, c'est tout...

  • ornicar
    ornicar     

    Quand je vais chez la dentiste pour les soins elle me cale la tête entre ses sein et je ne vois pas d’objections il n’y a jamais eut le moindre geste et parole déplacé.
    Mais peut être que c’est femmes plaignantes sont lesbiennes et qu’elles n’aiment pas les pénis et la ça peut ce comprendre.
    Il ne faut pas déconné j’espère que les hommes et les femmes continuerons de ce séduire avec le plus grand respect .

  • chloe
    chloe     

    Il se tiennent très très collés et sans sous vêtements ?

  • Glochide
    Glochide     

    Allez vous balader en jupe et pas voilée dans certains quartiers et vous allez regretter le métro ......

  • titi80
    titi80     

    C'est drôle je connais plein de jolie fille et femme qui n'ont jamais eu à subir ce genre de Harcélement et pourtant ils sont dans le métro tous les jours !! je ne dis pas que ça n'existe pas mais 100 % pour 100 % doute dans l'intox !!!

  • ocean
    ocean     

    quelle pub pour le journal ELLE , pour connaitre les décisions du gouvernement , acheter le

  • Le Pingouin
    Le Pingouin     

    Quand même , il y a un minimum de temps et de réflexion entre le pénis "mou" et le "dur" , sans contester les collages pervers, je pense que la personne est lente à régir !!!

    Le Pingouin
    Le Pingouin      (réponse à Le Pingouin)

    ... réagir...

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire