En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
"Il faut éviter que les prisons ne deviennent des centres de formation pour apprentis jihadistes"
 

Au cours de sa détention à Fleury-Mérogis, de mai 2015 à mars 2016, Adel Kermiche aurait rencontré "son mentor", "son cheikh", "son guide spirituel" avec qui il a partagé la même cellule. Il se serait aussi rapproché d'un émir d'Al-Qaïda". De quoi relance le débat sur la radicalisation en prison et les moyens de lutter contre.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire