En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Lutte contre la "ghettoïsation": "Il faut que la République s'applique sur tout le territoire"

Patrick Kanner dans Bourdin Direct
 

Invité de Jean-Jacques Bourdin ce vendredi, Patrick Kanner, ministre de la Ville, est revenu sur l'annonce de Manuel Valls qui a déclaré jeudi que la lutte contre la "ghettoïsation" dans les quartiers pauvres passait par une "politique du peuplement".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

24 opinions
  • 156156
    156156     

    c'est un euphémisme!! il serais grand temps que nos politiques voit ce qui se passe sur leurs territoires et plus particulièrement dans leurs banlieues respectives avant qu'il ne soit trop tard??

  • al Azar
    al Azar     

    L’histoire est formelle : les populations musulmanes ne se fondent pas dans la population alentour. C’est un simple fait. Le 20e siècle a vu une purgation des zones mixtes. Ca n’a jamais duré longtemps. »
    Extraits d’une interview (2005) d’Alain Besançon, agrégé d’histoire, docteur en histoire, membre de l’Institut, membre de l’Académie des sciences morales et politiques /
    Gérer une population musulmane, ce n’est pas du tout comme gérer une population chrétienne comme l’étaient les Espagnols, les Portugais, les Italiens… qui se sont intégrés sans aucune difficulté en France. Il y a eu quelques frottements mais (…) ça n’a pas posé le moindre problème. Les Vietnamiens aussi se fondent tout de suite dans la population, trouvent du travail etc.
    « La mixité [avec l’islam] est une chose extraordinairement difficile à réaliser. Historiquement, ça n’a jamais duré longtemps. Et ça s’est toujours terminé soit de façon plus ou moins pacifique, soit de façon très brutale par l’expulsion du corps étranger.
    Avec ces nouvelles populations musulmanes, il y a deux problèmes :
    • elles sont peu qualifiées pour la plupart, et ont par conséquent beaucoup de mal à s’intégrer dans une économie moderne, parce qu’on a pas besoin d’eux. D’ailleurs, ils ne viennent plus tellement pour travailler, mais pour bénéficier des soins etc…
    • et la deuxième chose, c’est qu’ils sont musulmans. Et alors là, l’histoire est quand même formelle : les populations musulmanes ne se fondent pas dans la population alentour. C’est un fait, un simple fait. Je n’ai pas d’explication directe, mais le fait est que le 20e siècle a vu une purgation des zones mixtes. Par exemple, il y avait beaucoup de chrétiens en Turquie, en Égypte etc… Ils sont tous partis. Il y avait des musulmans en Grèce, dans les Balkans… Ils sont tous partis. Il y avait des Français en Afrique du Nord, ils sont tous partis…
    Donc, la mixité est une chose extraordinairement difficile à réaliser. Historiquement, ça n’a jamais duré longtemps. Et ça s’est toujours terminé soit de façon plus ou moins pacifique, soit de façon très brutale comme en Espagne, ou comme en Turquie au lendemain de la 2e guerre mondiale, par l’expulsion du corps étranger.
    Il y a eu des moments de coexistence, mais ça a toujours été dans le cadre d’un empire. Mais à partir du moment où l’empire se fragmente, et à partir du moment où commence à se développer l’idée nationale, alors les hétérogénéités apparaissent et deviennent brulantes. Et c’est ainsi que les Turcs, par exemple, entre 1915 et 1922, ont exterminé les Arméniens et ont expulsés les Grecs. L’Algérie, à partir du moment où elle a vu qu’elle ne pouvait pas tenir dans l’Empire français et en même temps développer ses aspirations nationales, ça s’est terminé par une guerre et une expulsion des Français.
    La France a recueilli des millions de Belges de Polonais, de Portugaus, d’Espagnols. Ça n’a pas fait la moindre histoire. Hors, là justement, ce qui est spécifique, c’est l’islam. Et il faut bien savoir ce qu’est l’islam, et ne pas penser que c’est quelque chose comme les différences entre protestants et catholiques, ou entre juifs et chrétiens ou entre bouddhistes… C’est tout à fait spécifique. Et c’est ça qui pose problème.
    Alors, les musulmans ont une perspective pour la France. Il y a des cartes qui mettent la France dans la “oumma” musulmane, qui considèrent que la France est un pays de mission musulmane. D’ailleurs l’islam s’est toujours considéré comme une religion de mission et il y a un statut prévu pour les chrétiens, ou ce qu’il en restera : c’est le statut de dhimmi. C’est le statut des chrétiens en Égypte ou en Syrie, des citoyens de seconde zone, qui ne sont pas massacrés, mais qui doivent payer une capitation particulière [un impôt], et qui sont exclus des emplois. Je pense qu’il y a des musulmans qui ont cette perspective pour la France. Elle est encore éloignée,
    Va-t-on ostraciser un Académicien, comme on le fit pour Zemmour, Houellebecq, Onfray, FinkIelkraut, Bruckner, Hamid Zanaz, Malika Sorel, Jean Raspail, R. Millet..... ?
    cf: sourates coraniques 9/33 et 48/28

    156156
    156156      (réponse à al Azar)

    Merci pour votre courage car depuis une décénie on voit une radicalisation du monde musulman comme jamais

    gaulliste30
    gaulliste30      (réponse à al Azar)

    que de vérités....en esperant que vous ne serez pas ENCORE....censuré.!

  • MICMAU
    MICMAU     

    Il découvre cela maintenant? parce que la République avait perdu des territoires? Zemmour disait cela, et c'est pour cela qu'il était voué au gémonies!

  • ornicar
    ornicar     

    Leurs stratégies est de terrorisé les centres villes pour que ceux-ci la quitte et malheureusement ça marche.
    Depuis longtemps je me demande a quoi joue nos classes politique , ça en n’est même inquiétant

  • nissan34
    nissan34     

    Constat: la FRANCE n'a plus les moyens de son immigration. Economiquement et socialement. Stop.

    MICMAU
    MICMAU      (réponse à nissan34)

    et surtout culturellement! on n'est plus au temps de la cohabitation entre bretons, auvergnats et alsaciens!

  • al Azar
    al Azar     

    Apartheid ? Pourtant ils réclament aussi pour eux-mêmes un apartheid post mortem dans les cimetières où certains veulent être enterrés entre eux dans les "carrés musulmans", excluant les impies et autres infidèles et mécréants dont je fais désormais partie !
    Ce n'est pas un apartheid d' exclusion, mais de revendication communautariste, or les cimetières sont des lieux publics et la République Française ne reconnaît que des citoyens libres et égaux en droit, pas de communautés !
    Vivre ensemble peut-être, mourir non, professe l' islam
    Est ce une forme de racisme pour le voyage vers l' éternité, les bons croyants d' un côté, les mauvais de l' autre ?

    Quand on ne se fait pas enterrer au bled pour le pas l' être en terre impie (dar el arb).

    MICMAU
    MICMAU      (réponse à al Azar)

    Un mec d'extrême droite sans doute a proclamé il y a deux jours qu'il ne reconnaissait qu'une communauté, la communauté nationale! ah, son nom? François Hollande!

  • Sasha45
    Sasha45     

    Si on commençait par sortir du dessous de la pile les dossiers de demande de logement HLM de français qui attendent depuis 6 ans et + relégués derrière les nouveaux arrivants qui les obtiennent en quelques mois ... la mixité s'en trouverait grandement élargie et la concentration moins visible ...

  • TETRA
    TETRA     

    Apartheid et ghettoïsation --- les deux mamelles de la France ---

  • Léonidas
    Léonidas     

    Retrouvons nous sur nos valeurs fondamentales
    Arrêtons de nous détester et de toujours préférer l'autre comme si notre histoire était honteuse...
    Cessons avec le mondialohumanisme béat
    Soignons notre cancer intellectuel : le socialisme sectaire
    Et tout refonctionnera comme durant des siècles de grandeur civilisationnelle...

    nissan34
    nissan34      (réponse à Léonidas)

    Bien dit. N'ayons pas peur de notre histoire. Au contraire nous pouvons en être fier.

  • strikler
    strikler     

    Donnez a tout le monde une paye de ministre ou de député ou de sénateur et il n'y aura plus aucun ghetto .....

Lire la suite des opinions (24)

Votre réponse
Postez un commentaire