En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Julien Aubert, à l'Assemblée.
 

Dans son projet de moralisation de la vie publique, qu'il a présenté ce jeudi, le Garde des Sceaux François Bayrou a annoncé vouloir supprimer la réserve parlementaire pour éviter les "risques clientélistes". Les parlementaires devront aussi à l'avenir fournir des justificatifs pour toutes leurs dépenses. Selon Julien Aubert, député Les Républicains du Vaucluse joint par RMC.fr, ces mesures sont une "fausse bonne idée".

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • pagan29200
    pagan29200     

    Il y a plus de 4 millions de chômeurs, grâce à des gens comme toi, qui pensent davantage à leurs avantages personnels qu'à l'intérêt public ! Il faut vraiment être COMPLETEMENT déconnecté de la réalité pour tenir ce genre de discours et, surtout, ne rien connaître aux contraintes de la vie de ses compatriotes !

  • Eric Kerbel
    Eric Kerbel     

    Monsieur le député,
    Encore une fois , vous nous démontrez votre éloignement de la "vraie" vie. Vous semblez outré que l'on vous demande des choses qui s'appliquent naturellement à tous citoyens. Et oui dans la vraie vie, on justifie nos dépenses professionnelles, vous devriez le savoir ce sont souvent vos collègues qui votent les règles. Vous nous donnez un bel exemple de" fait ce que je te dis et pas ce que je fais".
    Concernant les mauvais, permettez nous de juger lors de nos votes, et posez vous la question avec un peu d'humilité de savoir si vous vous avez été bon.

  • Eric Kerbel
    Eric Kerbel     

    Monsieur le député,
    Encore une fois , vous nous démontrez votre éloignement de la "vraie" vie. Vous semblez outré que l'on vous demande des choses qui s'appliquent naturellement à tous citoyens. Et oui dans la vraie vie, on justifie nos dépenses professionnelles, vous devriez le savoir ce sont souvent vos collègues qui votent les règles. Vous nous donnez un bel exemple de" fait ce que je te dis et pas ce que je fais".
    Concernant les mauvais, permettez nous de juger lors de nos votes, et posez vous la question avec un peu d'humilité de savoir si vous vous avez été bon.

  • Nico Lenwë Nenharma
    Nico Lenwë Nenharma     

    Monsieur le Député,

    J'ai lu avec beaucoup d'intérêt votre réaction sur le projet de loi de la moralisation de la vie politique de Mr BAYROU diffusée sur RMC. Vous vous scandalisez lorsqu'on vous demande de fournir des preuves de vos dépenses en arguant qu'un député qui travaille à autre chose à faire. Bien qu'éloigné voir même très éloigné de vote circonscription, je tiens à vous faire part de mon expérience de salarié en mission locale. La structure qui m'emploie est une association qui, comme vous le savez certainement, a pour objet l'accompagnement social et professionnel des jeunes âgés de 16 à 25 ans en recherche d'emploi (appelés depuis peu NEET). Cette association bénéficie de fonds locaux, nationaux et européens. Depuis 11 ans j'exerce ce métier avec passion et envie.

    Aujourd'hui, la part administrative de mon travail est en expansion régulière. Alors qu'au début de ma carrière le temps administratif pouvait être estimé à 10 à 15 % de mon activité, il atteint aujourd'hui 45 %. Connaissez-vous la raison de cet accroissement ? Il est simple : le contrôle. En effet, ma structure bénéficiant de fonds publics, il nous est demandé dans ce cadre de justifier TOUS nos actes professionnels : cela passe par des signatures des jeunes reçus en entretien (parfois jusqu'à 15 signatures sur un entretien), par des photocopies de "preuve probante" d'accompagnement (par exemple compte-rendus d'entretien), copie des contrats de travail et même des fiches de paie de nos jeunes, attestation de formation, édition papier des mails envoyés ET reçus (oui aujourd'hui il nous est demandé d'imprimer TOUS nos mails qui sont ensuite scannés (sic)), photo des salariés à leur bureau, archivage des dossiers, planning codifiés, résumés écrits de conversations téléphoniques etc etc etc. Pour l'anecdote, cette année un échantillonnage réalisé sur des dossiers de jeunes reçus a généré l'impression de plus de 2 000 feuilles de papier. Quelques mois après, il nous a été demandé dans le cadre de la dématérialisation de scanner toutes ces feuilles afin de les faire parvenir à notre financeur. N'est ce pas là l'exemple typique d'une situation ubuesque ?

    Evidemment, toutes ces tâches se sont ajoutées à nos temps de travail sans que nous ayons la possibilité d'embaucher d'assistants (parlementaires ou pas). En effet seul est financé l'action d'accompagnement et pas ce que l'on appelle les "fonctions supports" (secrétariat). Je peux vous assurer que je suis un salarié qui travaille, néanmoins si je ne prouve pas par ces différents justificatifs l'utilisation de l'argent perçu par ma structure celui-ci est récupéré au titre d'un redressement. Je ne pense pas que vous puissiez aujourd'hui craindre cela (puisque derrière un redressement ce sont des postes qui sont victimes).

    Donc oui je trouve logique et normal qu'aujourd'hui un député, élu représentant les citoyens, utilisateur d'argent public, soit contrôlé dans l'utilisation de ces fonds.

    Je vous invite à vous rapprocher de la mission locale de votre circonscription qui se fera un plaisir j'en suis sur de corroborer mes propos de ce matin. Sachez par ailleurs que je suis tout à fait disposé à en discuter avec vous plus largement si vous le souhaitez.

  • Bajul
    Bajul     

    La réserve parlementaire sert au député à récompenser ceux qui ont bien voté pour lui ou bien fayoté !!!Elle n'a aucune raison d'exister , il y a assez de façon de demander des aides .......

  • Romain Froment
    Romain Froment     

    Vous avez autre chose à faire que de fournir vos justificatifs ? Réfléchissez... on demande aux chef d'entreprise de garder leurs justificatif pour déduire les frais de leur revenu imposable...et vous, vous trouvez ça scandaleux d'avoir à fournir des justificatifs pour des dépenses qui sont payées par l'argent public ? Votre propos est scandaleux.et si vous avez trop à faire, faites comme les autres : prenez une Secretaire pour trier vos papiers, et un expert comptable pour suivre vos dépenses

  • Christian Zago
    Christian Zago     

    parce que nous on ne travaille pas ? et en même temps il faut suivre les factures que l'ON PAYE sur notre sueur

Votre réponse
Postez un commentaire