En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mur "anti-migrants" dans les Hautes-Pyrénées: "C'est le mur de la honte"
 

A Séméac dans les Hautes-Pyrénées, des riverains ont érigé un mur lundi matin pour bloquer l'accès à un ancien hôtel Formule 1 reconverti en centre d'accueil pour migrants.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Rubi Stéphane
    Rubi Stéphane     

    Pourquoi on ne laisse pas ces lieux destinés aux migrants, plutôt aux sdf français ?

  • spirou
    spirou     

    On ventile sournoisement aux 4 coins de l'hexagone les migrants qui arrivent en vague .

  • Tartox56
    Tartox56     

    Je ne plains absolument pas des gens qui nous disent :"Oui aux migrants, mais pas chez moi", comme c'est le cas pour les gens de cette commune. C'est avec ce genre de lâcheté d'esprit qu'on a encore un UMPS au pouvoir. Soit on est pour et on les accueuille chez soi soit on est contre.

  • goldo_153
    goldo_153     

    "L’initiative soulève un véritable tollé dans la commune, associations, syndicats et certains élus sont choqués. Erick Barrouquere-Theil,élu communiste, est scandalisé: "C'est le mur de la honte"... La bonne blague ! Séméac, ville de 5000 habitants environ. J'aimerais bien savoir si le tollé est vraiment général. Sans doute une poignée de bénévoles d'associations, quelques sans emploi au RSA ainsi que les conseillers municipaux de gauche et d'extrème-gauche, pas plus. Je suis sûr que la majorité de la population approuve cette initiative.

    chopine
    chopine      (réponse à goldo_153)

    ON a applaudit quand le mur de berlin est tombé et aujourd hui on approuve quand israel,les americains et les français erigent des murs.
    Cherchez l erreur

  • sypion
    sypion     

    Quel étrange article à charge… je croyais que la presse ne relatait que des faits sans prendre parti. A part tenter de stigmatiser des gens qui osent se dresser pour dire non à ce qui leur est imposé de force (avec le soutien de la mairie et aussi des réseaux sociaux, n'en déplaise) il n'y a pas grand-chose d'intéressant ! On croirait lire un article de la pravda avant la chute du mur ! La prochaine étape sera de qualifier ces résistants de radicalisés ou autre chose du genre ?

  • Le Verdon
    Le Verdon     

    Quand donc pourrons-nous vivre ensemble, mais entre-nous !!!
    Il y en a marre

    Bajul
    Bajul      (réponse à Le Verdon)

    "entre nous " ??? On va te demander se préciser qui c'est : "nous" , je suppose .......

  • mirabelle57
    mirabelle57     

    Ces réfugiés économiques ,sans papiers ? que sait on d’eux,on va leurs faire des « jugements supplétifs » a nos frais,des millions d’euros,alors que nous avons 8 millions de pauvres et tous les jours,s’ajoutent des chomeurs sur la liste déjà longue,ces gens sont pris gratuitement en charge et vont percevoir tous les mois un RSA sans avoir fait le moindre effort,nombre de travailleurs en France ne perçoivent pas 500 euros par mois pour 42 ans de service,c’est la honte,nous allons encore créer des ghettos communautaires,d’où va se rajouter les coutumes religieuses.

  • boulette34
    boulette34     

    Mr le maire, la venue des migrants dans une commune NE PEUT PAS SE FAIRE sans une réelle concertation avec ses administrés.
    Cela me paraît d'une évidence des plus normales

Votre réponse
Postez un commentaire