En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le député PS du Calvados Philippe Duron, ce mardi.
 

Suppressions de lignes ferroviaires, remplacement par des bus, réduction de dessertes, les trains Intercités vont faire l'objet d'une restructuration drastique. Le député PS Philippe Duron, l'auteur du rapport remis ce mardi au gouvernement, était l'invité en exclusivité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • pascal03
    pascal03     

    Le billet est où à 60 euros.....???
    Le prix va de 101 à 140 euros suivant le jour et l'horaire et via Paris en TGV seulement, donc plus de kilomètres facturés pour presque 7h de roulage avec en plus un changement de gare à Paris.
    A noter, Clermont-Bordeaux par autoroute, c'est presque 40 euros de péage, plus le carburant, plus l'usure de la voiture, la crainte de perte de points et.......5h arrêts compris!!
    En train c'était aussi 5h, lorsqu'il existait, via Limoges-Périgueux pour environ 80 euros !!
    Ce train journalier était plein à craquer car seulement 1 module de 3 voitures.
    La SNCF l'a supprimé il y a quelques années pour cause de travaux.......
    Conclusion, l'Auvergne et le Limousin ne peuvent plus gagner l'Océan et la Méditerranée en train puisque le Cévenol est mort depuis quelques années et la ligne de Béziers marquée au fer rouge............

  • nad33
    nad33     

    c'est ce qu'on appelle la manipulation,bizarre que cela coïncide avec l'application de la loi macron qui préconise de se servir des bus!!!

Votre réponse
Postez un commentaire