En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La réforme du collège fait débat à tous les étages (illustration)
 

L’association des parents d’élèves des établissements publics (PEEP) tient son congrès jusqu’à samedi à Lille. Et sur place, comme a pu le constater RMC, la question de la réforme du collège agite les conversations.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Facebook-10153340764675917
    Facebook-10153340764675917     

    Bonjour,

    Je suis professeur d'anglais et dans mon collège, l'option européenne n'est pas une classe élitiste pour la simple et bonne raison que les élèves qui la composent sont répartis sur 3 classes. Ils ne se retrouvent que 2 heures par semaine pour renforcer leur connaissance de l'anglais. Le reste du temps ils sont avec d'autres élèves et tout se passe pour le mieux. Ce système fonctionne très bien et il en est de même pour les élèves latinistes qui sont eux aussi répartis sur plusieurs classes. De fait, on a donc des classes bien plus équilibrées qu'avant, avec des élèves moteurs qui peuvent accompagner ceux plus en difficulté. En retirant ces options (le latin semble "sauvé"), la répartition sera peut-être plus aléatoire, et en tout cas enlèvera à ceux qui le souhaitaient la possibilité de progresser dans une option épanouissante.
    PS : aux webmestres : mettre une photo d'élèves de primaire avec un enseignant qui écrit sur tableau noir à craie plutôt qu'une photo de collégien avec un enseignant qui écrit tableau blanc (voir un tableau numérique), c'est être bien loin de la réalité, et renvoyer une image bien vieillotte de ce qu'est le collège aujourd'hui.

    Bien cordialement.

Votre réponse
Postez un commentaire