En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Macron, le lundi 3 juillet
 

C'était le premier grand discours d'Emmanuel Macron. Lundi, il s'est exprimé devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles. Élodie Mielczareck, sémiologue, experte en langage verbal et non verbal, revient sur cet exercice de style très calibré.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • chopine
    chopine     

    En politique,il faut se mèfier des beaux parleurs,ils sont dangereux.
    Amusons la galerie avec des rèformes qui n amèlioreront en rien la vie de celui ou celle qui vit dans la pauvretè quand ce n est pas la misère.
    Les français attendent autre chose que des beaux discours.

Votre réponse
Postez un commentaire