RMC

"Ils m'ont volé 9.000 euros": des centaines de clients accusent la banque en ligne N26 de fermetures abusives de comptes

EXCLUSIVITE RMC - Plusieurs centaines de clients de la banque en ligne N26 dénoncent des fermetures de comptes arbitraires et la disparition de leur argent.

Imaginez, vous avez un compte en banque. Vous avez plusieurs milliers d'euros dessus. Mais un jour, la banque ferme votre compte et garde l'argent, sans explication. C'est ce qui, selon nos informations, est arrivé à des centaines de clients d'une banque en ligne très connue. N26, c'est une banque allemande très implantée en France. Avec 2,5 millions de clients, N26 se vante d'être "garantie sans paperasse et sans frais cachés". Une banque "moderne", une banque "cool", valorisée 9 milliards de dollars.

Ce sont ces arguments qui ont séduit Valéry, auditeur de RMC. Il ouvre un compte il y a deux ans. Au début, tout se passe bien. Mais au mois de mars dernier, sans explication, N26 bloque son compte. Ça fait 9 mois qu'il n'a plus accès à son argent. "Suite à ce blocage de compte, on m'a informé qu'il allait être clôturé. Une fois le compte fermé, vous n'avez plus aucun contact avec eux", raconte-t-il à RMC. "Le prétexte qui consistait à dire qu'ils devaient vérifier des comptes dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d'argent, finalement, ils s'en servent comme prétexte pour voler l'argent de certains de leurs clients", ajoute Valéry, qui avait un peu plus de 300 euros sur son compte. 

"Vous détruisez la vie des gens en faisant ça"

RMC a découvert des centaines de témoignages similaires sur Internet. Guillaume et Aurélien ont vécu la même mésaventure. Des comptes ouverts, puis bloqués, puis clôturés sans moyen de récupérer leur argent. Guillaume avait près de 9.000 euros sur son compte business, un quart de son chiffre d'affaires annuel. 

"C'est une banque qui est très connue avec des affiches dans le métro. Ils m'ont volé 9000 euros, on a séquestré mon argent. Dans les mails, on leur a dit qu'ils détruisaient la vie des gens, mais ils n'en n'ont rien à faire, on n'a eu que des réponses automatiques. Vous détruisez la vie des gens en faisant ça", déplore Guillaume passablement énervé.

"On ne s'imagine pas qu'une banque puisse être en mesure, en toute impunité, de garder de l'argent et d'en faire ce qu'elle en a envie", assure de son côté Aurélien, qui avait 2.500 euros. 

"On nous expliquait c'est que rien n'était fait"

Des témoignages comme ceux-là, nous en avons recensé bien d'autres. On en a même compté plus de 530 sur internet. Certains clients affirment qu'ils attendent leur argent depuis des mois, d'autres ont fini par récupérer leur solde mais à force de harcèlement, nous ont-ils confié. 

Si une banque peut décider de fermer un compte, elle doit d'abord informer les clients deux mois avant la clôture. Et surtout, elle doit restituer l'argent. La procédure est expliquée très clairement sur le site de la Banque de France.

Marina a travaillé longtemps pour un centre d'appel chargé de répondre aux clients de N26. Et elle avait des consignes très précises: "Quand les personnes voulaient savoir pourquoi leur compte était bloqué ou quand il allait être débloqué, la consigne c'était de répondre que c'était en cours de traitement et qu'on allait revenir vers eux 'dans les plus brefs délais'. Derrière, ce qu'on nous expliquait, c'est que rien n'était fait. Des comptes étaient bloqués avec de grosses sommes d'argent mais rien ne justifiait le blocage. Je ne comprenais pas le non-déblocage de la situation".

N26 évoque des oublis humains

N26 a refusé nos demandes d'interviews. Elle assure qu'elle ne conserve jamais l'argent des clients. Suite à nos sollicitations, Valéry a été remboursé d'une partie de son solde, 231 euros seulement au lieu de 340. Pour fédérer les anciens clients de N26 dans la même situation que lui, Valéry a créé un groupe Facebook, intitulé "Communauté des clients arnaqués par N26". Quant à Aurélien et Guillaume, ils attendent toujours. Selon N26, ces comptes ont été fermés car "ils n'auraient pas respecté la réglementation bancaire". Mais rien n'a été signalé aux clients. Quant au solde, N26 assure qu'il s'agit d'une erreur, d'un oubli humain. La banque ajoute que cette erreur, justement, a permis "d'ajuster les procédures" pour que ça n'arrive plus. 

Contactée, la répression des fraudes confirme à RMC qu'elle a reçu plusieurs signalements de clients de N26. Et des investigations sont en cours.

>> A LIRE AUSSI - Plus de 3 millions d'euros détournés: un réseau soupçonné de fraude au chômage partiel démantelé

Marie Dupin, Anne-Lyvia Tollinchi et Benoît Ballet