RMC

Noël: "Les prix des jouets vont augmenter de 3,6%" selon JouéClub

Après le prix des carburants, des loyers, de l'énergie et des courses, ce sont les cadeaux de Noël qui inquiètent les consommateurs. Les jouets devraient augmenter moins que l'inflation, mais quand même en moyenne de 3,6%, d'après Franck Mathais, porte-parole de JouéClub.

C'est le grand jour pour la sortie du catalogue de Noël de l'enseigne JouéClub, ce mercredi. Il y a 2.100 références au total dedans, dont 1.100 qui étaient déjà là l'an passé. "Ça nous a permis de faire un comparatif entre les prix de 2021 et de 2022. Nous avons constaté chez JouéClub, que les prix vont augmenter en moyenne de 3,6%", affirme Franck Mathais, porte-parole de la marque, invité de "Charles Matin" sur RMC.

Si les jouets de grosse taille comme les baby-foot ou les voitures électriques sont plus impactés par les hausses de prix, "il y a des fabricants qui ont décidé de ne pas bouger leurs prix et certains ont même vu leur prix baisser car leurs conditions se sont améliorées par rapport à l’an dernier", ajoute-t-il.

1,10 euro en plus en moyenne

Le prix moyen d'un jouet s'élève à 19 euros et "un joli cadeau de Noël est entre 30 et 50 euros". L'augmentation représente, en moyenne, 1,10 euro.

"Notre travail a été de sélectionner les jouets avec le meilleur rapport qualité/prix pour les mettre dans notre catalogue et on a négocié avec certains pour que les hausses soient limitées", explique le porte-parole.

Quelles sont les raisons des hausses de prix? "D’un côté, le coût des matières, donc le plastique, le métal, le bois, ça, ça coûte plus cher. Et il y a aussi le coût du transport, bien qu’il ait diminué de moitié par rapport à l’an dernier, et le prix de certains composants électroniques."

Des prix bloqués jusqu'à Noël

L'enseigne a décidé de bloquer le prix des jouets, c'est-à-dire que "tous les prix qui sont proposés aujourd’hui dans notre catalogue ne bougeront pas jusqu’au 25 décembre", souligne Franck Mathais.

Quid de la seconde main? Ce n'est pas prévu pour ce Noël mais des opérations "TrocOjoué" ont déjà eu lieu au milieu de l'année en 2021 et 2022. "Cela permet aux clients de rapporter les jouets d’occasion en magasin, nous les reprenons et ensuite nous les proposons à la vente." Cela reste encore des tests, mais le porte-parole assure que ça a bien fonctionné. Résultat: cette opération sera reconduite en 2023.

AB