RMC

"J'ai testé pour vous": les VTC réservés aux femmes

Chaque matin, Djena Tsimba "teste" pour RMC et ses auditeurs une expérience insolite ou inattendue. Ce matin, notre journaliste a testé l'application de VTC réservée aux femmes.

J’ai testé... Kolett. Il s'agit d'une application d'un service de VTC exclusivement réservée aux femmes. 

Lancée depuis le début de la semaine à Paris et dans toute l'Ile-de-France pour l’instant, Kolett est donc un service de VTC dédié exclusivement aux femmes, conduites par des femmes. Le principe reste le même que ses concurrents déjà bien connus comme Uber ou Chauffeur privé: vous commandez votre véhicule avec votre smartphone, en indiquant la destination. 

Vers 20h j’ai ainsi commandé un parcours. Aux alentours: deux voitures seulement pour un temps d’attente de 10 minutes. A l’arrivée de la berline, Marilyn m’accueille avec le sourire. A l’intérieur de la voiture, ça sent bon, c’est propre, un cadeau de bienvenue vous est offert, une lingette, un miroir et 5€ de réduction! Dans le coffre, en cas de besoin, il y a un siège bébé à disposition.

Au fil de la discussion avec la chauffeure, j'apprends ainsi que, dans la journée, elle a transporté cinq clientes, à priori satisfaites. Bilan de la course: 17,30 euros pour un trajet de 9km. 

Pour le retour vers 21h30, dans la banlieue sud de Paris, en revanche, plus aucun véhicule disponible. Mais pas sur Uber, dont la voiture est arrivée en 4 minutes. Cette fois, pour le même trajet, j’ai payé 16,70 €.

L'argument avancé par la cofondatrice Valérie Furcajg est d'offrir via ce service une alternative à celles qui ressentent à certains moments de la journée, le soir par exemple, le besoin d’être rassurées, d’éviter des réflexions ou comportements déplacés. Si cela peut rassurer des parents d’adolescentes qui prennent le taxi ou les VTC tard le soir, reste la question de la mixité de la société et une certaine forme de discrimination. 

Djena Tsimba & XA