RMC

François Bayrou renonce: "une très bonne nouvelle pour Macron, et une mauvaise nouvelle pour Fillon"

-

- - AFP

Mercredi, François Bayrou a lancé lors d’une conférence de presse une offre d’alliance en direction d’Emmanuel Macron. Selon Yves-Marie Cann, directeur des études politiques pour Elabe, cela pourrait constituer un virage déterminant dans la course à la présidence de la République.

Yves-Marie Cann est directeur des études politiques pour Elabe.

"La décision de François Bayrou de ne pas se présenter à l’élection présidentielle est à la fois une très bonne nouvelle pour Emmanuel Macron, et une mauvaise nouvelle pour François Fillon. Cela renforce l’incertitude sur l’issue de l’élection. La lutte pour la qualification au 2e tour de l’élection présidentielle est extrêmement âpre. Dans tous les sondages, Emmanuel Macron et François Fillon sont dans la marge d’erreur, aux alentours des 20%. Dans le cadre d'une alliance entre François Bayrou et Emmanuel Macron, les 5 à 6 points que pesait jusqu’à maintenant François Bayrou dans les intentions de vote pourraient permettre à Emmanuel Macron de faire la différence, et de prendre durablement ses distances par rapport à François Fillon.

"On sait aussi que 1+1, ça ne fait jamais 2, en politique"

On sait aussi que 1+1, ça ne fait jamais 2, en politique. Ça ne veut pas dire que les 5% à 6% dont est crédité aujourd’hui François Bayrou se reporteraient automatiquement sur Emmanuel Macron. En revanche, il devrait être le principal bénéficiaire de ce retrait de François Bayrou.

Au-delà des chiffres, une alliance permet aussi à Emmanuel Macron de commencer à élargir son socle de soutiens politiques. Il y a régulièrement des ralliements qui se font, mais ce sont plutôt des ralliements de second plan, des élus de terrain. Aucune figure nationale très reconnue auprès des Français, avec un capital de sympathie important, n’a apporté son soutien à Emmanuel Macron. L’alliance avec François Bayrou peut aussi être symboliquement très importante. Ça montre sa capacité à se constituer une équipe dans la perspective d’une victoire à l’élection présidentielle.

C’est une journée importante pour Emmanuel Macron. Le soutien de François de Rugy est acté, celui de François Bayrou aussi. Cela lui permet de donner l’image d’une dynamique qui se construit autour de sa candidature. Cela permet aussi de tourner la page après quelques jours difficiles, avec un semblant de faux-plat après le meeting de Lyon, avec les polémiques issues de ses propos sur la colonisation, le mariage pour tous... A deux mois de l’élection présidentielle, pouvoir écrire une nouvelle page, c’est déterminant".

Propos recueillis par Antoine Maes