RMC

Syndicats et élus sont inquiets après l'entrée au capital d'un investisseur chinois dans le groupe Saint Gobain

Pas de fermeture mais une entrée au capital qui interroge et inquiète à Pont-à Mousson en Meurthe-et-Moselle où le groupe Saint-Gobain réunit ce mardi matin un comité central extraordinaire. Dans un contexte de tension autour de l'ouverture du capital à un groupe chinois, syndicats et élus redoutent des suppressions d'emplois et la perte d'un savoir faire.